Furies Netflix
Netflix

Parfaite tueuse implacable au service de la pègre parisienne, Marina Foïs mène ce thriller d'action éclectique et excessif.

Bien entendu, il n'y a pas la même frénésie débordante, ni la même folie meurtrière ou la dinguerie d'un Keanu Reeves qui prend le rond-point de l'Arc de Triomphe en otage pendant 20 minutes. Mais indéniablement, il y a quelque chose de John Wick dans Furies, la toute nouvelle série d'action française de Netflix, qui débarque ce vendredi sur la plateforme.

Un impressionnant thriller survitaminé, qui nous emmène à la découverte des dessous de la pègre parisienne, son code, ses familles, sa justicière. On nous explique que depuis des décennies, la Furie assure un certain équilibre entre les diverses familles qui se partagent le marché du crime dans la capitale. Il y a ceux qui font du trafic de drogues, d'autres qui gèrent la prostitution, et d'autres qui organisent des braquages. Chacun son domaine et les vaches sont ainsi bien gardées. Plus personne ne s'entretue depuis des lustres chez les mafieux. Seulement voilà, le principal comptable du milieu est sauvagement assassiné en plein déjeuner du dimanche. Aux premières loges, sa fille chérie va découvrir qui était vraiment son paternel et va chercher à se faire justice. Dans sa quête de vengeance, elle va croiser la route de la fameuse « Furie », gardienne de l'ordre du monde criminel...

Furies Netflix
Netflix

Ce qui frappe d'abord, c'est la minutie avec laquelle a été construite la mythologie de Furie, par le duo Jean-Yves Arnaud et Yoann Legave (qui avait fait le polar schizo Kepler(s) de France 2). D'épisode en épisode, on en apprend un peu plus sur le fonctionnement de cette sordide institution souterraine, sur l'histoire sophistiquée de cet univers sanglant, peuplée de personnages de cartoon fun et bien dessinés. Au milieu du jeu s'éclate une Marina Foïs dans un rôle de tueuse à contre-emploi qui lui va comme un gant. Aux côtés de la jeune Lina El Arabi et du toujours très charismatique Mathieu Kassovitz, ses mimiques mutines et sa moue cynique si caractéristique, héritée des Robins des bois, font des merveilles alors qu'elle flingue à tout va dans ce monde de brutes.

Marina Foïs et Mathieu Kassovitz dans Furies
Netflix

Parce que les balles fusent à un rythme d'enfer dans Furies. Nourrie à l'adrénaline pure, la série assume pleinement les excès de son style 100% action, un genre qu'on n'a pas vraiment l'habitude de faire en France. Dans une ambiance électrique réjouissante, on ne boude pas son petit plaisir coupable. Une série de castagne qui n'atteint pas tout à fait la démesure de John Wick, mais qui ose au moins la comparaison.

Furies, saison 1 en 8 épisodes, à voir sur Netflix à partir du 1er mars 2024.


A lire aussi sur Première

Cet Avatar a de grands airs de fantasy (critique)

Et si Shyamalan avait vu juste ? La série d'animation prend vie avec cette deuxième adaptation, une série live action au souffle épique, visuellement spectaculaire, et pas tellement éloignée du film de 2010...