Police de Maurice Pialat
Gaumont

Dirigé par Maurice Pialat, le duo Gérard Depardieu- Sophie Marceau est à l’honneur ce soir de Place au Cinéma, présenté par Dominique Besnehard sur France 5

Une idée de Catherine Breillat

Police met en scène un flic aussi brutal que profondément honnête qui voit sa vie bouleversée par son coup de foudre pour l'ex petite amie d'un trafiquant de drogue derrière les barreaux. Avec ce film, Maurice Pialat plonge dans le milieu des flics et des voyous et s'appuie sur tout un travail d'enquête effectué par Catherine Breillat, déjà cinéaste (elle a signé deux longs métrages : Une vraie jeune fille resté inédit notamment en raison du blocage de son distributeur et Tapage nocturne qui l'a révélée en 1979) qui vient de travailler comme scénariste pour Fellini sur Et vogue le navire.... Breillat s'immerge dans une brigade du commissariat de police du quartier de Belleville pour mettre en place un récit que Pialat va d'abord refuser puis resculpter à sa main. Breillat proteste, Pialat reste intransigeant et fait alors appel à deux débutants Sylvie Danton (qui est sa compagne depuis le tournage d'A nos amours où elle travaillait à la régie et qui co- signera ensuite les scénarios de Sous le soleil de Satan et du Garçu) et Jacques Fieschi (qui enchaînera avec Quelques jours avec moi de Claude Sautet). La brouille Pialat- Breillat se terminera au tribunal où elle obtiendra la présence de son nom au générique pendant, qu'en parallèle de la sortie du film en 1985, elle sortira chez Albin Michel un roman lui aussi intitulé Police

Un tournage sous tension

Si Police fut le plus gros succès de toute la carrière de Maurice Pialat avec 1,8 million d'entrées, son tournage fut le théâtre d'affrontements à tous les étages. Avec Sophie Marceau qui se plaint de recevoir de vraies gifles pour provoquer ses larmes et de mépris de Pialat qui la traitera de "grosse conne" en promo. Avec Richard Anconina qui quitte le plateau après que Pialat lance qu'il n'a jamais vu pire acteur que lui et ne revient qu'après la lecture d'une lettre d'excuse du réalisateur devant l'équipe  Et avec Sandrine Bonnaire, sa révélation d'A nos amours, agacée de ne tenir qu'un petit rôle pour cause d'impossibilité de planning compatibles.

Gérard Depardieu couronné

Avec Gérard Depardien, par contre tout va bien... mais après une période de grand froid, né d'un tacle du cinéaste au comédien peu après leur première collaboration sur Loulou: "Depardieu, c'est une Rolls-Royce avec un moteur de solex". Mais sur le plateau de Police, la brouille n'est qu'un mauvais souvenir. Et tout se terminera en fanfare avec un prix d'interprétation reçu à la Mostra de Venise.

A lire aussi sur Première

Trois choses à savoir sur…. Le Dernier métro

Le classique multi- Césarisé de François Truffaut est à l’honneur ce soir de Place au cinéma, sur France 5, présenté par Dominique Besnehard

Trois choses à savoir sur… Tous les matins du monde

Le film multi- Césarisé d’Alain Corneau est à l’honneur ce soir de « Place au cinéma » sur France 5, présenté par Dominique Besnehard