Nomadland
Searchlight Pictures

Anthony Hopkins est lui sacré meilleur acteur pour The Father.

Comme attendu, Nomadland a été le grand gagnant des Oscars 2021. Meilleur film, meilleur réalisation pour Chloé Zhao (seulement la seconde femme à décrocher le prix après Kathryn Bigelow), troisième Oscar de la meilleur actrice pour Frances McDormand (mieux que Meryl Streep !)… c’est tout simplement un triomphe pour cette production Searchlight Pictures qui raconte les conséquences de la crise des subprimes à travers le parcours d’une sexagénaire voyageant à travers l’Ouest américain. 

Dans un contexte totalement inédit, les outsiders ont tiré leur épingle du jeu, profitant à fond de l’absence des gros studios. Une situation qui a également profité à The Father, écrit et réalisé par le Français Florian Zeller, qui repart avec l’Oscar du meilleur scénario adapté (de sa propre pièce de théâtre) tout en offrant le prix du meilleur acteur à Anthony Hopkins. Et vice-versa. 

Un vent de fraicheur confirmé par les vainqueurs des catégories seconds rôles : la Coréenne Youn Yuh-jung, récompensée pour son rôle dans Minari, et Daniel Kaluuya, justement reconnu pour sa prestation marquante dans Judas and the Black Messiah. Netflix a de son côté glané quelques Oscars moins prestigieux (dont la photographie pour Mank, les costumes et maquillage pour Le Blues de Ma Rainey et le meilleur documentaire pour La sagesse de la pieuvre). Autre "petit" film à être sorti du lot, le génial Sound of Metal est lui reparti avec le meilleur montage et le meilleur son. Côté animation, pas surprise en revanche : Pixar a gagné son 11e Oscar avec Soul. Tout comme dans la catégorie film international où Thomas Vinterberg s'est imposé avec Drunk et a livré un discours plein d'émotion.

Mais la vraie grande nouveauté de cette cérémonie, c’était bien la cérémonie en elle-même. Steven Soderbergh nous avait concocté une intro à la Ocean’s Eleven, avec un long plan séquence sur Regina King et un générique de film. Et c’est tout le conducteur de la soirée qui était chamboulé. Pas de sketchs, pas de chansons interminables, et à la place des discours non chronométrés qui ont laissé les récipiendaires s’exprimer et prendre toute la lumière, plus un petit quiz qui a terminé sur une danse des fesses de Glenn Close. Un rythme totalement inédit pour les Oscars - qui ont même bouleversé le traditionnel ordre de remises des prix - tandis que les vainqueurs français étaient sur le toit de l’immeuble de Canal Plus sans avoir le droit de venir en plateau. Un dispositif qui mériterait d’être renouvelé, au moins en partie, lors des prochaines éditions. 

Oscars 2021 : Regina King a ouvert la cérémonie façon Ocean's Eleven

MEILLEUR FILM

Nomadland de Chloé Zhao (GAGNANT)
Mank de David Fincher
The Father de Florian Zeller
Judas and the Black Messiah de Shaka King
Minari de Lee Isaac Chung
Promising Young Woman d'Emerald Fennell
Sound Of Metal de Darius Marder
Les Sept de Chicago d'Aaron Sorkin

MEILLEUR RÉALISATEUR

Chloé Zhao (pour Nomadland) (GAGNANT) 
David Fincher (pour Mank)
Thomas Vinterberg (pour Drunk)
Lee Isaac Chung (pour Minari)
Emerald Fennell (pour Promising Young Woman)

MEILLEUR ACTEUR

Anthony Hopkins (pour The Father) (GAGNANT)
Chadwick Boseman (pour Le blues de Ma Rainey)
Riz Ahmed (pour Sound Of Metal)
Gary Oldman (pour Mank)
Steven Yeun (pour Minari)

MEILLEURE ACTRICE

Frances McDormand (pour Nomadland)
Viola Davis (pour Le blues de Ma Rainey)
Carey Mulligan (pour Promising Young Woman)
Vanessa Kirby (pour Pieces Of A Woman)
Andra Day (pour The United Stats vs Billie Holiday)

MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE

Daniel Kaluuya (pour Judas and the Black Messiah) (GAGNANT)
Sacha Baron Cohen (pour Les Sept de Chicago)
Leslie Odom JR. (pour One Night In Miami)
Paul Raci (pour Sound Of Metal)
Lakeith Stanfield (pour Judas and the Black Messiah)

MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE

Youn Yuh-jung (pour Minari) (GAGNANT) 
Maria Bakalova (pour Borat 2)
Glenn Close (pour Une ode américaine)
OIivia Colman (pour The Father)
Amanda Seyfried (pour Mank)

Oscars 2021 : Le discours très émouvant de Thomas Vinterberg pour Drunk

MEILLEURE PHOTOGRAPHIE

Erik Messerschmidt pour Mank (GAGNANT)
Joshua James Richards pour Nomadland
Sean Bobbitt pour Judas and the Black Messiah
Dariusz Wolski pour La mission
Phedon Papamichael pour Les Sept de Chicago

MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL

Emerald Fennell pour Promising Young Woman (GAGNANT)
Aaron Sorkin pour Les Sept de Chicago
Will Berson, Shaka King, Keith Lucas, Kenneth Lucas pour Judas and the Black Messiah
Lee Isaac Chung pour Minari
Abraham Marder, Darius Marder, Derek Cianfrance pour Sound Of Metal

MEILLEUR SCÉNARIO ADAPTÉ

Christopher Hampton, Florian Zeller pour The Father (GAGNANT)
Chloé Zhao pour Nomadland
Peter Baynham, Sacha Baron Cohen... pour Borat 2
Kemp Powers pour One Night In Miami
Ramin Bahrani pour Le tigre blanc

MEILLEUR FILM INTERNATIONAL

Drunk de Thomas Vinterberg (Danemark) (GAGNANT) 
Better Days de Derek Tsang (Hong Kong)
L'Affaire Collective de Alexander Nanau (Roumanie) 
L'homme qui a vendu sa peau de Kaouther Ben Hania (Tunisie)
Quo Vadis, Aida ? de Jasmila Žbanić (Bosnie-Herzégovine)

MEILLEUR FILM D'ANIMATION

Soul de Pete Docter et Dana Murray (GAGNANT) 
En avant de Dan Scanlon et Kori Rae
Shaun le mouton le film : la ferme contre-attaque de Richard Phelan, Will Becher et Paul Kewley
Le peuple loup de Tomm Moore, Ross Stewart, Paul Young et Stéphan Roelants
Voyage vers la lune de Glen Keane, Gennie Rin et Peilin Chou

MEILLEUR DOCUMENTAIRE

La sagesse de la pieuvre - My Octopus Teacher (Netflix) 
Collective (Magnolia Pictures and Participant)
Crip Camp (Netflix) 
The Mole Agent (Gravitas Ventures)
Time (Amazon Studios) 

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE 

Two Distant Strangers (GAGNANT)
Feeling Through
The Letter Toom
The Present
White Eye

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE DOCUMENTAIRE

Colette (GAGNANT)
A Concerto is a Conversation
Do Not Split
Hunger Ward
A Love Song For Latasha

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE ANIMÉ

If Anything Happens I Love You (Netflix) (GAGNANT)
Burrow (Disney Plus/Pixar)
Genius Loci (Kazak Productions)
Opera (Beasts and Natives Alike)
Yes-People (CAOZ hf. Hólamói) 

MEILLEURS COSTUMES

Ann Roth (pour Le Blues de Ma Rainey)
Alexandra Byrne (pour Emma)
Trish Summerville (pour Mank)
Massimo Cantini Parrini (pour Pinocchio)

MEILLEUR MONTAGE

Mikkel E.G. Nielsen (pour Sound of Metal) (GAGNANT)
Yorgos Lamprinos (pour The Father)
Chloé Zhao (pour Nomadland)
Frédéric Thoraval (pour Promising Young Woman)
Alan Baumgarten (pour Les Sept de Chicago)

MEILLEUR SON

Nicolas Becker, Jaime Baksht, Michelle Couttolenc, Carlos Cortés et Phillip Bladh (pour Sound of Metal) (GAGNANT)
Warren Shaw, Michael Minkler, Beau Borders et David Wyman (pour Greyhound)
Ren Klyce, Jeremy Molod, David Parker, Nathan Nance t Drew Kunin (pour Mank)
Oliver Tarney, Mike Prestwood Smith, William Miller et John Pritchett (pour La mission)
Ren Klyce, Coya Elliott and David Parker (pour Soul)

MEILLEURS EFFETS SPÉCIAUX 

Andrew Jackson, Andrew Lockley, Scott R. Fisher, Mike Chambers (pour Tenet) (GAGNANT)
Matt Sloan, Genevieve Camilleri, Matt Everitt et Brian Cox (pour Love and Monsters)
Matt Kasmir, Chris Lawrence, Dave Watkins, Max Solomon (pour Minuit dans l'Univers)
Sean Faden, Anders Langlands, Seth Maury, Steve Ingram (pour Mulan)
Nick Davis, Greg Fisher, Ben Jones, Santiago Colomo Martinez (pour Le Seul et Unique Ivan)

MEILLEURS DÉCORS

Donald Graham Burt, Jan Pascale (pour Mank) (GAGNANT) 
Peter Francis, Cathy Featherstone (pour The Father)
Mark Ricker, Karen O’Hara, Diana Stoughton (pour Le Blues de Ma Rainey)
David Crank, Elizabeth Keenan (pour La mission)
Nathan Crowley, Kathy Lucas (pour Tenet)

MEILLEURS MAQUILLAGES ET COIFFURES

Matiki Anoff, Mia Neal, Larry M. Cherry (pour Le Blues de Ma Rainey) (GAGNANT) 
Marese Langan (pour Emma)
Eryn Krueger Mekash, Patricia Dehaney, Matthew Mungle (pour Une Ode Américaine)
Kimberley Spiteri, Gigi Williams (pour Mank)
Dalia Colli, Anna Kieber, Sebastian Lochmann, Stephen Murphy (pour Pinocchio)

MEILLEURE BANDE ORIGINALE 

Trent Reznor, Atticus Ross, Jon Batiste (pour Soul) (GAGNANT) 
Terence Blanchard (pour Da 5 Bloods)
Trent Reznor, Atticus Ross (pour Mank)
Emile Mosseri (pour Minari)
James Newton Howard (pour La mission)

MEILLEURE CHANSON ORIGINALE

Fight For You (Judas and the Black Messiah) (GAGNANT)
Hear My Voice (Les Sept de Chicago)
Husavik (Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga)
Io Si (Seen)
Speak Now (One Night in Miami...)

Les grands perdants et les petites surprises des Oscars 2021