DR

Le documentariste a accompagné la plupart des présidents de la Vème République, et se confie à leur sujet sur le plateau de C à vous.

Hier soir, C à vous recevait sur son plateau Raymond Depardon, dont on pourra découvrir le dernier long-métrage Les habitants en salles mercredi prochain. Documentariste sans doute le plus célèbre du cinéma français, Depardon est également connu pour avoir côtoyé, à des niveaux plus ou moins poussés, la plupart des présidents de la Vème République, du général De Gaulle jusqu'à François Hollande, donc il a réalisé le portrait officiel à son élection en 2012.

Alors sur le plateau de l'émission d'Anne-Sophie Lapix, le réalisateur est revenu sur certains de ses plus célèbres clichés présidentiels. Et lorsqu'on lui demande quel était le plus conscient du pouvoir de ces photographies, la réponse fuse : "De Gaulle était incroyable. Il était tellement grand. Il aimait bien les photographes. À un moment donné, les photographes ont été repoussés et il a dit : 'Non, non, non, je recommence pour les photographes'. Il avait déjà le sens de l'image".

Bien que son histoire présidentielle la plus célèbre reste sans doute celle qui le lie avec Valéry Giscard d'Estaing (Depardon couvrit sa campagne présidentielle victorieuse dans 1974, une partie de campagne, que Giscard fit interdire de sortie en salles une fois élu), c'est un autre président dont il se déclare le plus proche : "Le plus accessible, c'était Mitterrand car j'avais eu la chance de le rencontrer. Il est venu chez moi se faire photographier avant de devenir président. Et Danielle Mitterrand habitait à Villefranche-sur-Saône, là où je suis né. On avait un sujet de conversation d'avance. Je me rappelle pendant son dernier septennat lui avoir rendu visite. Il m'a demandé : 'Qu'est-ce que vous voulez faire ?', et je lui ai répondu : 'Rien, je suis juste venu papoter'".

Et son jugement de photographe sur le président en exercice, François Hollande ? "Il est difficile. Il faut le surprendre. Quand je le photographiais dans les rues de Tulle, je l'ai trouvé très fort. Il écoute les gens, il est bon dans la rencontre spontanée. Peut-être est-il moins à l'aise dans d'autres circonstances. Mais j'aime cette photo : il est un peu tordu dessus, mais je l'aime bien".

Les habitants de Raymond Depardon sortira en salles mercredi prochain. Bande-annonce :