Pourquoi Michelle Pfeiffer a refusé de jouer Clarice dans Le Silence des Agneaux
MGM/Ciné Sorbonne

L'actrice gardait pourtant d'excellents souvenirs de sa collaboration avec Jonathan Demme sur Veuve mais pas trop.

Si Jodie Foster est aujourd'hui indissociable du rôle de Clarice Sterling, l'enquêtrice du Silence des Agneaux, qui lui a offert l'Oscar en 1992, elle n'était pas le premier choix du réalisateur Jonathan Demme. A l'origine, il avait proposé à Michelle Pfeiffer d'incarner cette femme s'imposant au sein du FBI et faisant face au terrifiant Hannibal Lecter (Anthony Hopkins) pour enquêter sur des meurtres sordides.

Attention, spoilers ! Si elle ne donne pas de détails, Michelle Pfeiffer explique qu'elle a refusé cette offre à cause de la fin du film. Si vous ne l'avez pas vu, mieux vaut ne pas lire le paragraphe suivant.

Interrogée par le New Yorker sur le fait de regretter ou non d'avoir refusé certains rôles, l'actrice bientôt à l'affiche de French Exit répond : "Parfois, vous regrettez de ne pas pouvoir faire les deux. Quand on m'a proposé Bugsy, on m'avait aussi approchée pour Frankie et Johnny, que j'avais très envie de tourner. Avec Le Silence des Agneaux, j'ai ressenti une certaine appréhension. Il y avait tant de mal dans ce film. Ce que je regrette le plus, c'est d'avoir raté l'opportunité de retravailler avec Jonathan Demme. Mais c'est le mal qui gagnait à la fin, et ça me mettait mal à l'aise. Je ne voulais pas apporter cela au monde."

Michelle Pfeiffer dans veuve mais pas trop
MGM

Elle explique par ailleurs à quel point la confiance du réalisateur sur le tournage de Veuve mais pas trop (Married to the Mob, en VO), à la fin des années 1980, a boosté son début de carrière. "Quand j'avais la chance de pouvoir choisir un projet (ce qui n'est pas toujours le cas, parfois on doit aussi payer le loyer), je la saisissais. Si on me proposait quelque chose qui n'avait rien à voir avec mon look habituel, je le choisissais. Je crois que la perception que les gens avaient de moi a changé grâce à Veuve mais pas trop (dans lequel elle est brune, voir la photo ci-dessus), et je serai toujours reconnaissante envers Jonathan Demme pour cela. Il n'avait aucune raison de croire que je pourrais le faire... Je venais de tourner dans Grease 2 et dans Scarface, mais j'étais encore perçue comme une débutante. Après Veuve mais pas trop, c'était différent. Je me souviens de ma rencontre avec Martin Scorsese, qui voulait me proposer un rôle dans Le Temps de l'innocence, et qui m'a dit : 'Je pensais que tu étais une jeune brune venue du New Jersey.' C'était certainement l'un des plus beaux compliments de toute ma vie. (…) Je suis si triste que Jonathan Demme ne soit plus parmi nous (il est décédé en 2017). Il était si gentil et drôle. En plus, c'était facile de le faire rire, alors on se marrait tout le temps. Le tournage de Veuve mais pas trop était intense, mais je me suis facilement glissée dans la peau de ce personnage. Je ne sais pas pourquoi. Je n'ai pas eu à beaucoup creuser, ni à travailler son accent."

Clarice reviendra bientôt sous les traits de Rebecca Breeds dans la série de CBS (qui sera diffusée en France sur TF1). Quant à Jodie Foster, elle est en couverture du nouveau numéro de Première (n°515, février 2021), à l'occasion de la sortie prochaine de Désigné coupable, de Kevin MacDonald.

Jodie Foster : pourquoi elle se fait plus rare en tant qu'actrice