Date de sortie 19 octobre 2016
Durée 82 mn
Réalisé par Ludovic Boukherma, Zoran Boukherma, Marielle Gautier, Hugo P Thomas
Avec Daniel Vannet , Noémie Lvovsky , Romain Léger
Scénariste(s) Ludovic Boukherma, Zoran Boukherma, Marielle Gautier, Hugo P Thomas
Année de production 2016
Pays de production France
Genre Comédie dramatique
Couleur Couleur

Synopsis

Willy, un quinquagénaire qui n'a jamais quitté le foyer familial, est frappé de stupeur et de chagrin à l’annonce du suicide de son jumeau Michel. Après s’être fâché avec son père, il décide de prendre enfin son destin en main en abandonnant pour la première fois ses parents pour s’installer dans le village voisin de Caudebec. Encouragé à être autonome par Catherine, sa curatrice, Willy parvient à décrocher un poste de manutentionnaire dans une grande surface, à trouver un logement et à s’acheter un scooter. Sur son lieu de travail, il fait la connaissance d’un grand blond homosexuel, prénommé également Willy, qui rêve de partir vivre en Allemagne...

Offres VOD de Willy 1er

UniversCiné HD SD UniversCiné 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Cinemasalademande SD Cinemasalademande 3.99 € Louer
MYTF1VOD HD SD MYTF1VOD 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 2.99 € Louer 5.99  € Acheter

Toutes les séances de Willy 1er

Dernières News sur Willy 1er

Avant Teddy, découvrez Perrault, La Fontaine, mon cul ! et Willy 1er

Les réalisateurs du film de loup-garou français ont déjà signé des courts et un long métrage de qualité.

Photos de Willy 1er

Casting de Willy 1er

Daniel Vannet
Willy/Michel Pruvost
Robert Follet
le père de Willy

Critiques de Willy 1er

  1. Première
    par Vanina Arrighi de Casanova

    Willy 1er est le portrait tragicomique d’un quinquagénaire au physique particulièrement peu avantageux dont on ne comprend pas bien s’il est attardé mental ou juste inadapté, vivant toujours dans la ferme de ses parents, à qui la mort du frère jumeau fait l’effet d’un électrochoc. On le suit dans son processus d’émancipation aussi difficile que surprenant (Willy a de la ressource, finalement) et le film dépasse alors le voyeurisme et la fascination pour la misère humaine d’un épisode de Strip-tease. Après le malaise initial un peu douloureux, la bienveillance respectueuse avec laquelle les réalisateurs observent leur personnage réconcilie avec ce curieux projet.
    Vanina Arrighi de Casanova