Date de sortie 22 juillet 2022 Sur Netflix
Réalisé par Joe Russo, Anthony Russo
Avec Ryan GoslingChris EvansAna de Armas , Ana de Armas , Chris Evans
Scénariste(s) Christopher Markus, Stephen McFeely
Distributeur Netflix
Année de production 2022
Pays de production Etats-Unis
Genre Action

Synopsis

Gray Man est le nom de code de l'agent de la CIA Court Gentry (Ryan Gosling), alias Sierra Six. Extirpé d'une prison fédérale et recruté par Donald Fitzroy (Billy Bob Thornton), ce tueur hautement qualifié opère pendant des années pour le compte de l'agence de renseignement américaine. Sauf que la roue tourne, et Sierra Six se retrouve dans le rôle de la cible, pourchassé par Lloyd Hansen (Chris Evans), un ancien acolyte des services secrets désormais prêt à tout pour l'éliminer. Mais l'agente Dani Miranda (Ana de Armas) le soutient, et son aide est la bienvenue…

Adaptation du roman de Mark Greaney

 

Anecdotes

Qui pour le réaliser ? Le film est en développement depuis de nombreuses années et peine à trouver un réalisateur. James Gray a été courtisé quelques temps pour le réaliser. Les frères Russo, scénaristes, devaient également le réaliser avant d'être retenus par le tournage de Avengers : Infinity War.

Offres VOD de The Gray Man

Pas d'offres actuellement.

Critiques de The Gray Man

  1. Première
    par François Léger

    Après quatre films chez Marvel Studios et un petit détour plus modeste sur Apple TV+ (Cherry, avec l’ami Tom Holland), Anthony et Joe Russo s’essaient à l’actioner pur jus avec The Gray Man, cette fois pour Netflix. Gros film (on parle d’un budget de 200 millions de dollars), gros casting (Ryan Gosling, Chris Evans et Ana de Armas), grosses ambitions pour la plateforme. Sierra Six est le nom de code de Courtland Gentry (Gosling, impec), agent de l’ombre de la CIA, recruté en prison pour dessouder des « sales types » quand l’agence ne veut pas se salir les mains. Mais des années plus tard, la situation a radicalement changé : désormais indésirable, Gentry est devenu la cible de Lloyd Hansen (Evans), ancien de la CIA prêt à tout pour l’éliminer.

    Complot, héros traqué, manipulations au plus haut niveau, trahisons et assassinats : le scénario de The Gray Man ne révolutionnera pas le genre, mais le film trouve un certain équilibre entre scènes d’action ultra efficaces (un tram lancé à fond en plein coeur de Prague ; un avion coupé en deux au-dessus de la Turquie) et le pur plaisir de spectateur de voir Gosling et Evans jouer au chat et à la souris. Les frères Russo tiennent fermement la barre, malgré un appétit démesuré pour les effets spéciaux numériques, sûrement hérité de leurs années Marvel. Leur obsession du rythme frôle parfois l’overdose - le montage est archi cut - mais Ryan Gosling y trouve un terrain de jeu parfait pour sa réinvention en action hero (avec Evans en psychopathe à moustache, c’est sûrement la meilleure idée du film). Même les intrigues secondaires, pourtant construites sur des clichés absolus - celles de Billy Bob Thorton et Julia Butters, gamine révélation de Once Upon a Time in Hollywood -, se placent astucieusement en miroir du personnage de Gentry, parvenant à humaniser un protagoniste à la backstory dépouillée. Cette déconstruction très détendue du slip d’un certain cinéma d’espionnage se place immédiatement dix coudées au-dessus des blockbusters Netflix habituels. Pas un chef-d’oeuvre, loin de là, mais un sacré morceau de divertissement quand même. 

Dernières News sur The Gray Man

The Gray Man 2 : Netflix commande une suite avec Ryan Gosling

Et l'univers va s'élargir avec, en bonus, un spin-off !

The Gray Man : duel à mort explosif entre Ryan Gosling et Chris Evans [critique]

Les frères Russo (Avengers : Endgame) signent un blockbuster Netflix très efficace et au casting cinq étoiles.