Titre original Charmoren
Date de sortie 25 juillet 2018
Durée 100 mn
Réalisé par Milad Alami
Avec Ardalan Esmaili , Lars Brygmann , Boie Kratfeldt
Scénariste(s) Ingeborg Topsoe, Milad Alami
Distributeur Météore Films
Année de production 2017
Pays de production Danemark, Suède
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Esmail, jeune et charmant iranien vit au Danemark où il travaille comme déménageur. Pourtant, le soir venu, il fréquente les lieux huppés de la ville pour séduire des femmes, espérant ainsi se marier et obtenir un permis de séjour. Lorsqu'il rencontre Sara, tout bascule. Sur le point d’arriver à ses fins, il est traqué par un homme mystérieux…

Offres VOD de The Charmer

UniversCiné SD HD UniversCiné 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 5.99  € Acheter

Toutes les séances de The Charmer

Critiques de The Charmer

  1. Première
    par Thierry Chèze

    C’est l’histoire d’une fuite en avant dont on devine dès le départ qu’elle va droit dans le mur. La chronique d’une tragédie annoncée. Celle d’un jeune et charmant Iranien installé au Danemark où il travaille comme déménageur. En tout cas le jour puisque ses nuits, il les consacre à une autre quête : séduire des Danoises en espérant qu’une veuille l’épouser et lui permettre d’obtenir ce permis de séjour qui le protègerait d’une expulsion qu’il devine certaine à plus ou moins terme. Jusqu’au jour où il tombe amoureux d’une étudiante d’origine iranienne et qu’il se retrouve alors au coeur de cette communauté de Persans de la classe supérieure qu’il avait d’abord évitée. A juste titre puisque cette fréquentation ne fait que renforcer la nostalgie de son pays et son mal-être. Tout à la fois drame passionnel, suspense et film social, ce premier long métrage de l’iranien Milad Alami (installé depuis 10 ans au Danemark) est dominé par un sentiment de noirceur étouffant qui en fait sa force mais aussi ses limites. Quand le cinéaste donne parfois l’impression de faire traîner les choses en longueur pour en rajouter dans cette spirale infernale. Des petits défauts qui n’empêchent pas de saluer ces débuts de haute tenue.