Date de sortie 6 mai 2015
Réalisé par Gerard Johnson
Avec Peter Ferdinando , Stephen Graham , Neil Maskell
Scénariste(s) Gerard Johnson
Distributeur The Jokers
Année de production 2015
Pays de production Grande-Bretagne
Genre Drame

Synopsis

Michael Logan est un anti-héros de notre temps : un prédateur-né, un mélange complexe d’officier de police corrompu dopé à l’adrénaline, avec toujours un coup d’avance sur ses collègues. Mais les temps changent. L’arrivée massive d’impitoyables gangsters albanais, avides de prendre le pouvoir, est en train de laisser une empreinte sanglante parmi les voyous de Londres…

Offres VOD de Hyena

Orange SD HD Orange 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Hyena

Photos de Hyena

DR
DR
The Jokers / Le Pacte / Number 9 Films Ltd. / Film4
The Jokers / Le Pacte / Number 9 Films Ltd. / Film4
The Jokers / Le Pacte / Number 9 Films Ltd. / Film4
The Jokers / Le Pacte / Number 9 Films Ltd. / Film4
The Jokers / Le Pacte / Number 9 Films Ltd. / Film4
The Jokers / Le Pacte / Number 9 Films Ltd. / Film4
The Jokers / Le Pacte / Number 9 Films Ltd. / Film4

Hyena

Hyena

Hyena

Hyena

Hyena

Hyena

Hyena

Hyena

Hyena

Critiques de Hyena

  1. Première
    par Frédéric Foubert

    Il n’y a pas beaucoup de plaisir cinéphile plus jouissif que celui de s’asseoir dans une salle de cinéma sans rien connaître du CV du type qui est derrière la caméra, et de recevoir le genre d’uppercut sensoriel que propose "Hyena". Il ne faut pas longtemps, cinq minutes à peine, pour comprendre que c’est gagné. On a déjà vu ce polar cent fois, certes, mais on le voit ici pour la première fois. C’est une question d’atmosphère, de bande-son obsédante, de quartiers londoniens traversés comme jamais (un "Notting Hill" barbare et sidérant), de casting (le charisme hébété de Peter Ferdinando), de microdétails intrigants qui pullulent dans chaque recoin du cadre… Le refrain est connu (un "bad lieutenant" tente de déchiffrer un monde encore plus corrompu que lui), mais la version proposée ici est incroyablement teigneuse. Sauvage. On pense à "Pusher", de Nicolas Winding Refn, autre polar qui surgissait de nulle part pour mieux vous sauter à la gorge. Des scories ? Des trous d’air scénaristiques ? Des erreurs de jeunesse ? Il y en a, oui. Ça ne pèse pas lourd dans la balance au moment du bilan. On était passé à côté de "Tony", le premier long de Gerard Johnson. Une certitude en sortant de "Hyena" : on sera là pour le suivant.