Date de sortie 11 juin 2014
Durée 92 mn
Réalisé par Eytan Fox
Avec Ofer Shechter , Anat Waxman , Dana Ivgy
Scénariste(s) Eytan Fox, Eli Bijaoui
Distributeur Ad Vitam
Année de production 2013
Pays de production ISRAËL
Genre Comédie
Couleur Couleur

Synopsis

A Tel-Aviv, une bande d’amis décide de composer une chanson pour l’anniversaire de l’une d’entre eux. Amusé par le résultat, Ofer décide de la soumettre au comité de sélection d’un concours international dont il est fan. Contre toute attente, leur composition est choisie et le groupe est invité à l’interpréter lors de la compétition télévisuelle. Débute alors une aventure décalée et délicieusement colorée …

Offres VOD de Cupcakes

UniversCiné SD UniversCiné 7.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter

Photos de Cupcakes

DR
DR
Advitam
Advitam
Advitam
Advitam
Advitam
Advitam
Advitam
Advitam
Advitam
Advitam
Advitam
Ad Vitam / Abot Hameiri / Bananot / Chic Films / United King Films / Keshet Media Group
Ad Vitam / Abot Hameiri / Bananot / Chic Films / United King Films / Keshet Media Group
Ad Vitam / Abot Hameiri / Bananot / Chic Films / United King Films / Keshet Media Group
Ad Vitam / Abot Hameiri / Bananot / Chic Films / United King Films / Keshet Media Group
Ad Vitam / Abot Hameiri / Bananot / Chic Films / United King Films / Keshet Media Group
Ad Vitam / Abot Hameiri / Bananot / Chic Films / United King Films / Keshet Media Group
Ad Vitam / Abot Hameiri / Bananot / Chic Films / United King Films / Keshet Media Group
Ad Vitam / Abot Hameiri / Bananot / Chic Films / United King Films / Keshet Media Group

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Affiche Us

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Cupcakes

Critiques de Cupcakes

  1. Première
    par Bernard Achour

    Maître du jeune cinéma israélien, Eytan Fox a notamment prouvé avec Tu marcheras sur l’eau et The Bubble qu’il n’avait pas son pareil pour prendre le pouls de son pays. Mais la récréation qu’il s’offre aujourd’hui en abordant la comédie ne convainc qu’à moitié. S’il réussit le portrait choral d’individus confrontés à la solitude (une femme seule, une fille méprisée par son père) et aux non-dits (un couple gay contraint à se cacher), le pastiche du Grand Prix Eurovision autour duquel ils se réunissent manque un peu du mordant attendu.