Titre original Vampires
Date de sortie 1 septembre 2010
Réalisé par Vincent LANNOO
Avec Carlo Ferrante , Pierre Lognay , Véra Van Dooren
Scénariste(s) Vincent LANNOO
Distributeur Eurozoom
Année de production 2010
Pays de production Belgique
Genre Comédie

Synopsis

Une chaîne de télé est contactée par une communauté de vampires belges pour un reportage. Après quelques essais manqués (qui coûtent la vie aux reporters envoyés sur place !), une équipe parvient à pénétrer le quotidien de la famille de Georges Saint-Germain, sa femme Bertha, son incapable de fils Samson et sa fille Grace, en pleine crise d'adolescence. Une famille normale, quoi... qui va bientôt devoir prendre les chemins de l'exil.

Offres VOD de Vampires

UniversCiné SD UniversCiné 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
lovemyvod HD lovemyvod 2.99 € Louer

Toutes les séances de Vampires

Photos de Vampires

DR
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES
PRODUCTION / LEFT FIELD VENTURES

Vampires

VAMPIRES (2010)

VAMPIRES (2010)

VAMPIRES (2010)

VAMPIRES (2010)

VAMPIRES (2010)

VAMPIRES (2010)

VAMPIRES (2010)

VAMPIRES (2010)

VAMPIRES (2010)

VAMPIRES (2010)

VAMPIRES (2010)

VAMPIRES (2010)

VAMPIRES (2010)

VAMPIRES (2010)

VAMPIRES (2010)

VAMPIRES (2010)

Critiques de Vampires

  1. Première
    par Alex Masson

    Troquez les buveurs de sang contre un tueur en série et le film de Vincent Lannoo prend la forme d’une resucée de C’est arrivé près de chez vous. Allant bien au-delà de la simple référence, Vampires pompe en effet la substantifique moelle de son modèle, aussi bien dans les principes de scénario que dans ceux de la mise en scène. Dommage pour les comédiens (une apparition de Julien Doré en guest), qui se défendent, et pour la première partie, réellement mordante quand elle aligne gags bidonnants (le vampire américano-marseillais) et saillies grinçantes sur les tabous sociaux actuels (dont une méthode radicale pour se débarrasser des sans-papiers et des allusions à peine voilées au communautarisme et à la pédophilie...). Cette part transgressive constitue le seul sel de Vampires, comédie qui se montre plus habile à démontrer la contagion d’une monstruosité ordinaire qu’à renouveler le genre.