Titre original Der Läufer
Date de sortie 24 juin 2020
Durée 92 mn
Réalisé par Hannes Baumgartner
Avec Max Hubacher , Sylvia Rohrer , Christophe Sermet
Scénariste(s) Hannes Baumgartner, Stefan Staub
Distributeur Tamasa Distribution
Année de production 2018
Pays de production Suisse
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Le portrait nuancé d’un personnage ambivalent qui s’empêtre toujours plus dans un filet densément tissé d’expériences marquantes, de processus de refoulement et d’une grande fragilité psychologique.

Offres VOD de Midnight Runner

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Midnight Runner

Photos de Midnight Runner

AFFICHE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
AFFICHE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
AFFICHE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Home Box Office Inc. Wszelkie prawa zastrzezone
GALERIE
SRF/Contrast Film
AFFICHE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Tamasa Distribution
GALERIE
Home Box Office Inc. Wszelkie prawa zastrzezone
GALERIE
SRF/Contrast Film
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas), Christophe Sermet (Kurt)

Max Hubacher (Jonas), Christophe Sermet (Kurt)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas), Christophe Sermet (Kurt)

Max Hubacher (Jonas), Christophe Sermet (Kurt)

Luna Wedler (Laura), Max Hubacher (Jonas)

Luna Wedler (Laura), Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas), Christophe Sermet (Kurt)

Max Hubacher (Jonas), Christophe Sermet (Kurt)

Luna Wedler (Laura), Max Hubacher (Jonas)

Luna Wedler (Laura), Max Hubacher (Jonas)

Jonas (Max Hubacher).

Jonas (Max Hubacher).

Der Läufer

Ein gutes Team in der Küche: Max Hubacher als Jonas und Luna Wedler als Laura.

Copyright: SRF/Contrast Film

Der Läufer

Ein gutes Team in der Küche: Max Hubacher als Jonas und Luna Wedler als Laura.

Copyright: SRF/Contrast Film

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas)

Max Hubacher (Jonas), Christophe Sermet (Kurt)

Max Hubacher (Jonas), Christophe Sermet (Kurt)

Luna Wedler (Laura), Max Hubacher (Jonas)

Luna Wedler (Laura), Max Hubacher (Jonas)

Jonas (Max Hubacher).

Jonas (Max Hubacher).

Der Läufer

Ein gutes Team in der Küche: Max Hubacher als Jonas und Luna Wedler als Laura.

Copyright: SRF/Contrast Film

Der Läufer

Ein gutes Team in der Küche: Max Hubacher als Jonas und Luna Wedler als Laura.

Copyright: SRF/Contrast Film

Critiques de Midnight Runner

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    On ne connaît pas de ce côté-ci des Alpes Mischa Ebner, surnommé en Suisse “le tueur de minuit”, un serial-agresseur de femmes qui finit par en blesser gravement une et en tuer une autre dans une escalade de violence inexpliquée. Le premier film de Hannes Baumgartner ne cherche d’ailleurs pas à établir son profil meurtrier mais à raconter le quotidien d’un jeune homme bien sous tous rapports, cuisinier de son état, en couple et coureur de haut niveau. C’est par effraction que nous entrons dans la psyché tourmentée de ce Jonas (rebaptisé ainsi pour la fiction) : par des flashbacks-éclair sur son frère décédé, des hallucinations ou des gros plans sur son visage fermé. Une approche minimaliste qui peut dérouter mais qui distille insidieusement son poison.