Date de sortie 3 septembre 2014
Réalisé par Bernard Mazauric
Avec Anna Cottis , Chrystelle Labaude , Patrick Albenque
Scénariste(s) Bernard Mazauric
Distributeur Axxon Films
Année de production 2014
Pays de production FR
Genre Drame

Synopsis

1995, la guerre de Bosnie se termine. Mais les violences entre ethnies ne disparaissent pas. Si les combats s’arrêtent, les forces internationales ne peuvent empêcher les vengeances et les représailles qui succèdent à la cruauté de la guerre civile.Pourchassés par quelques miliciens sans scrupules Irina et son père s’enfuient. Son père touché par le tir d’un sniper, Irina se trouve seule et livrée à elle‐même. Elle trouve refuge dans une ferme isolée où elle gagne peu à peu l’affection de tous les occupants, une famille bosniaque musulmane et pieuse qui ne veut rien savoir du conflit. Pendant qu’à l’extérieur l’arrivée des Nations Unies et de la Croix Rouge permet à la région de se normaliser peu à peu, Irina partage la vie de la ferme et se lie d’amitié avec le jeune Malik.Mais les préjugés et les rancœurs viendront bientôt perturber la vie de cette famille sans histoires et menacer l’amitié naissante entre les deux enfants. Leur survie même sera compromise alors qu’ils s’enfuient pendant une nuit glaciale dans les montagnes bosniaques,Toujours parsemées de champs de mines.

Offres VOD de Irina, la Mallette Rouge

Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter

Photos de Irina, la Mallette Rouge

DR
DR
Axxon Films / Kedubonheur Productions
Axxon Films / Kedubonheur Productions
Axxon Films / Kedubonheur Productions
Axxon Films / Kedubonheur Productions
Axxon Films / Kedubonheur Productions

Irina, la Mallette Rouge

Irina, la Mallette Rouge

Irina, la Mallette Rouge

Irina, la Mallette Rouge

Irina, la Mallette Rouge

Irina, la Mallette Rouge

Irina, la Mallette Rouge

Critiques de Irina, la Mallette Rouge

  1. Première
    par Damien Leblanc

    En 1995, alors que la guerre de Bosnie touche à sa fin, Irina, une fillette serbe de 9 ans, perd la trace de son père et se réfugie dans la ferme d’une famille bosniaque. Destiné aux enfants, ce mélodrame réalisé par un Français dépeint
    sans sourciller la cruauté des conflits ethniques pour mieux faire ressortir un message d’espoir et de fraternité. Souffrant d’un budget limité, le film tire pourtant parti de décors enneigés qui lui donnent des airs de conte universel
    sur l’innocence menacée.