Date de sortie 21 juillet 2021
Durée 99 mn
Réalisé par Hafsia Herzi
Avec Halima Benhamed , Sabrina Benhamed , Jawed Hannachi Herzi
Scénariste(s) Hafsia Herzi
Distributeur SBS Distribution
Année de production 2021
Pays de production France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Ce film est présenté dans la sélection Un Certain regard du Festival de Cannes 2021 Nora, la cinquantaine, femme de ménage de son état, veille sur sa petite famille dans une cité des quartiers nord de Marseille. Après une longue période de chômage, un soir de mauvaise inspiration, son fils aîné Ellyes s'est fourvoyé dans le braquage d'une station-service. Incarcéré depuis plusieurs mois, il attend son procès avec un mélange d'espoir et d'inquiétude. Nora fait tout pour lui rendre cette attente la moins insupportable possible…

Infos de la rédaction sur Bonne Mère

Bonne mère est sélectionné au Festival de Cannes 2021 dans la section Un certain regard. 

Offres VOD de Bonne Mère

UniversCiné SD HD UniversCiné 4.99 € Louer 9.99  € Acheter
VIVA HD VIVA 4.99 € Louer 13.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 4.99 € Louer 11.99  € Acheter
ARTE Boutique HD ARTE Boutique 4.99 € Louer 9.99  € Acheter
Cinemasalademande SD HD Cinemasalademande 4.99 € Louer
PREMIEREMAX HD PREMIEREMAX 4.99 € Louer 13.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 4.99 € Louer 13.99  € Acheter

Toutes les séances de Bonne Mère

Critiques de Bonne Mère

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Ce devait son tout premier long, inspiré par sa maman. Et puis la lenteur du financement l’avait poussé à se lancer dans Tu mérites un amour, pour combler son besoin impérieux de filmer. Bonne mère est donc le deuxième long d’Hafsia Herzi et l’expérience emmagasinée a d’évidence nourri ce projet. Car Hafsia Herzi- réalisatrice monte d’un cran à partir d’un scénario plus carré que Tu mérites un amour mais toujours traversé par ce qui fait sa force : sa capacité à laisser la vie envahir l’écran comme si sa caméra n’existait pas pour ses comédiens (tous insensés). Et ce tant dans les scènes de tchatche explosives que dans les moments plus apaisés, plus tristes, plus mélancoliques qu’elle s’autorise davantage. De bruit, de fureur, de fous rires et de douceur. Voilà comment décrire le cinéma d’Hafsia Herzi qui s’impose comme un auteur à part entière en seulement deux films. « Tant que je suis debout, je resterai solide », dit son héroïne. Un mot qui prend tout son sens pour définir cette maman de famille nombreuse des quartiers Nord de Marseille, femme de ménage qui veille telle une louve sur une tribu riche en personnalités tranchantes et amputée momentanément d’un fils en prison. Bonne mère est le portrait de cette résistante qui plie mais ne rompt pas. Le regard qu’Hafsia Herzi pose sur elle est bouleversant d’humanité mais dépourvu d’angélisme. Idem pour ses autres personnages à qui elle ne passe rien sans pour autant les juger et en racontant par un prisme majoritairement féminin ces quartiers que le cinéma a surtout montré via des figures masculines. Son film bouillonne mais se s’agite jamais en vain. Vivement le troisième !

Dernières News sur Bonne Mère

Bonne mère : De bruit, de fureur, de fous rires et de douceur [critique]

La réalisatrice Hafsia Herzi monte d’un cran à partir d’un scénario plus carré que Tu mérites un amour.