Où en est Sherlock Holmes 3 ?
Warner Bros

Alors que TFX consacre sa soirée à Robert Downey Jr. et Jude Law, on fait le point sur sa suite attendue.

Ce soir, TFX diffusera Jeu d’ombres, le deuxième épisode des aventures de Sherlock Holmes mises en scène par Guy Ritchie, sorti en 2011, puis repassera le premier qui était dans les salles obscures deux ans auparavant. L’occasion de se pencher sur leur suite potentielle, attendue depuis déjà près de dix ans, mais qui tarde à se concrétiser. La situation pourra-t-elle se débloquer en 2021 ?

Une trilogie à succès
Dans les salles à Noël 2009, une semaine après Avatar qui allait devenir l'un des plus gros cartons de tous les temps en récoltant 2,7 milliards de dollars sur la durée (il a depuis été battu par Avengers Endgame, en 2019), Sherlock Holmes a amassé plus de 500 millions de billets verts dans le monde. Un joli succès, surtout face à un tel concurrent, qui confirmait la popularité grandissante de Robert Downey Jr., de retour dans le viseur de Hollywood deux ans plus tôt grâce à Iron Man. Une suite a donc été immédiatement commandée, le comédien a signé, tout comme son "cher Watson" Jude Law, et Guy Ritchie a rempilé quelques mois plus tard pour livrer Jeu d’ombres le 16 décembre 2011. Celui-ci a rapporté un peu plus d’argent que son prédécesseur (545 millions exactement), en partie grâce à de plus grosses recettes à l’étranger. Economiquement parlant, la Warner Bros. avait alors tout intérêt à boucler la trilogie. Le problème, c’est que son équipe est surbookée. Depuis neuf ans ?! Absolument.

Sherlock éclipsé par Iron Man
Quand il a signé pour incarner le célèbre détective, Robert Downey Jr. venait tout juste d’enfiler le costume d’Iron Man et le phénomène Marvel n’était pas aussi important qu’aujourd’hui. Entre Sherlock Holmes 1 et 2, il a tourné seulement Iron Man 2 et la comédie Date Limite, mais depuis Jeu d’ombres, il est davantage accaparé par les films de super-héros. En neuf ans, la star était à l’affiche de sept blockbusters du studio : Iron Man 3, Avengers, sa suite L’Ere d’Ultron, Captain America : Civil War, le premier Spider-Man porté par Tom Holland et Avengers Infinity War et Endgame. Sans compter qu'il participait en parallèle à quelques films plus indépendants, comme Chef ou Le Juge sortis en 2014.

Bon, RDJ semblant avoir définitivement tourné cette page Marvel en 2019, il devrait avoir plus de temps à consacrer à Sherlock Holmes, non ? Sauf que c'est aujourd'hui au tour de son acolyte de crouler sous les projets...

 

 

Le réalisateur de Bohemian Rhapsody et Rocketman va tourner Sherlock Holmes 3

Jude Law : pape ou sorcier, toujours bien occupé
Entre Sherlock Holmes et Jeux d'ombres, Jude n'a tourné que trois films : Repo Men, Contagion et Hugo Cabret. Mais depuis 2011, il a enchaîné près d'une vingtaine de projets ! Lui aussi a rejoint Marvel, le temps d'affronter Carol Danvers (Brie Larson) dans son film en solo, en 2019, et il a surtout accepté le rôle de Dumbledore dans Les Animaux fantastiques 2 et 3, les préquels de Harry Potter. Sans compter qu'il multiplie les rôles à la télévision, dans la série remarquée The Young Pope/The New Pope, par exemple. En ce moment, il est d'ailleurs la star d'une mini-série, The Third Day, sur OCS.

Jude Law : "Le but est que je puisse jouer Dumbledore de manière inconsciente"

 

Le script est bouclé
Imaginée par Drew Pearce (Iron Man 3), l’histoire du troisième volet de Sherlock Holmes est écrite depuis longtemps, et visiblement à la hauteur des attentes de Robert Downey Jr., Jude Law et Guy Ritchie. Dès 2015, le réalisateur expliquait : "Tout le monde veut le faire, mais on est tous très occupés. Il faut que ce soir le meilleur des trois, on ne va pas le faire juste pour le plaisir de le faire. Il faut qu'il soit mieux que les deux précédents, sinon à quoi bon ?" Depuis, Downey Jr. a précisé que le trio devrait être bientôt prêt à se réunir : "On va essayer de le tourner cette année. Quand on fait ces films Sherlock, c’est complètement fou. C’est vraiment beaucoup de boulot, je suis fatigué à chaque fois. Mais ça m’excite beaucoup."

Sauf que depuis ces révélations, c'est finalement Dexter Fletcher, qui a connu un grand succès avec Bohemian Rhapsody et Rocketman, récemment, qui a été choisi pour mettre en scène Sherlock Holmes 3, Ritchie étant parti vers d'autres horizons (voir ci-dessous). Le scénario a lui aussi été retravaillé par un nouveau venu, Chris Brancato, créateur de la série Narcos. Ceci dit, le projet reste "en famille", puis Dexter et Guy se connaissent depuis trois décennies, le premier jouant dans dans Arnaques, crimes et botanique, réalisé par le second en 1998.

Guy Ritchie ou la Quête du Graal
Le metteur en scène a profité du délai entre Jeu d’ombres et sa suite pour réaliser des longs-métrages en solo : la comédie d’espionnage Agents très spéciaux : Code U.N.C.L.E. (2015), Le Roi Arthur (en 2017, Jude Law y troquait le costume de Watson pour celui du Roi Vortigern), la version live d'Aladdin pour Disney (2019) et The Gentlemen, qu'il a sorti dans la foulée. Il prépare en ce moment Un Homme en colère, un remake du Convoyeur, le thriller de Nicolas Boukhrief avec Jean Dujardin et Albert Dupontel. Portée par Jason Statham et Scott Eastwood, cette version devrait sortir en 2021... comme Sherlock Holmes 3, si tout va bien. Sauf qu'en ces temps d'épidémie de Coronavirus, rien n'est encore sûr : même si les tournages reprennent peu à peu, ce projet de suite pourrait encore une fois être reporté. Et s'il se fait, ce sera donc sans Ritchie, qui après ce projet de remake, compte déjà retrouver Statham pour un autre thriller, Five Eyes.

A lire aussi sur Première