Le scénariste de Je suis une légende s'énerve contre les antivax : "C'est un film"
Warner Bros

"J'ai inventé ça. C'est. Complètement. Faux."

Un article du New York Times expliquant comment certaines personnes prenaient le film Je suis une légende, de Francis Lawrence (2007), comme excuse pour ne pas se faire vacciner contre le Covid est arrivée jusqu'aux oreilles de son scénariste, Akiva Goldsman, qui s'est emporté contre les antivax sur Twitter : "Oh. Mon. Dieu. C'est un film. J'ai inventé ça. C'est. Complètement. Faux."

Pourquoi a-t-il dû se justifier ainsi ? A cause d'employés de New York, qui ont pris pour exemple le développement de l'épidémie dans le film pour refuser le vaccin : "Une femme a expliqué qu'elle était inquiète parce qu'elle pensait que le vaccin avait transformé les gens en zombies dans Je suis une légende." Ce qui pousse le journal américain à expliquer : "Des gens opposés au vaccin ont ainsi utilisé ce scénario pour défendre leurs idées sur les réseaux sociaux, mais la maladie qui se répand dans le film et qui transforme les gens en zombies n'est pas un vaccin, c'est un virus génétiquement modifié." D'où l'étonnement du scénariste, qui se retrouve malgré lui à devoir argumenter que ce n'est de toutes façons que de la fiction, et pas du tout un exemple à suivre en temps d'épidémie mondiale...

Coronavirus : le casting de Contagion donne des conseils sanitaires aux Américains