NBC

Des heures de galère et une belle frayeur qui ont bien marqué le comédien.

 

Qui dit Saturday Night Live dit rires, sketchs, parodies plus ou moins réussies - certaines sont à mourir de rire, d'autres n'auraient jamais du voir le jour - et bonne humeur la plupart du temps. Mais pour Jeff Daniels, l'une de ses apparitions dans le programme cultissime a tout eu d'un vrai cauchemar. Un bien mauvais souvenir sur lequel il est revenu il y a quelques jours dans le Tonight Show présenté par Jimmy Fallon

Jeff Daniels se dédouble entre Dumb and Dumber et The Newsroom

Alors qu'il devait se glisser dans la peau de Liam Neeson pour un sketch avec Mike Myers alias Ron Wood, le tout pour une émission diffusée dans les années 1990, le comédien a retrouvé, avant de tourner son sketch, les maquilleurs pour concevoir une prothèse au niveau de son visage. On lui a donc posé un plâtre pour ensuite faire un moulage. Mais l'opération ne s'est absolument pas déroulée comme prévu, et donne ajourd'hui encore des sueurs froides au comédien à l'affiche cette année de Divergente : Au-delà du mur (qui sort le 9 mars 2016) et Steve Jobs (le 3 février 2016). 

"J'étais là-bas à 7 heures, j'avais pris juste avant le dîner pré-émission, j'avais pris du jambalaya. Ils m'ont mis le masque. (...) Tout était couvert, excepté mes narines. Mais ils ont utilisé du plâtre, celui qu'on prend pour les murs." Inutile donc de préciser qu'ils n'ont pas réussi à enlever le produit. Pour couronner le tout, le comédien avait une violente envie de vomir alors que sa bouche était complètement recouverte elle-aussi. Résultat des courses : il a fallu plusieurs heures de travail avec un marteau pour qu'ils se débarrassent de ce masque qui a embarqué dans la foulée ses sourcils et une partie de ses cils. Et quelques heures plus tard, il était sur le pont pour tourner enfin son sketch.

L'histoire de Steve Jobs de Danny Boyle qui sort le3 février 2016 :

Dans les coulisses, quelques instants avant le lancement de trois produits emblématiques ayant ponctué la carrière de Steve Jobs, du Macintosh en 1984 à l’iMac en 1998, le film nous entraîne dans les rouages de la révolution numérique pour dresser un portrait intime de l’homme de génie qui y a tenu une place centrale.

La bande annonce du film :