Date de sortie 26 mai 2021
Durée 100 mn
Réalisé par Nora Martirosyan
Avec Grégoire Colin , Hayk Bakhryan , Arman Navasardyan
Scénariste(s) André Gide, Nora Martirosyan, Emmanuelle Pagano, Olivier Torres
Distributeur Arizona Distribution
Année de production 2020
Pays de production Belgique, ARMÉNIE, France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Alain, un auditeur international, vient expertiser l’aéroport d’une petite république auto-proclamée du Caucase afin de donner le feu vert à sa réouverture. Edgar, un garçon du coin se livre à un étrange commerce autour de l’aéroport. Au contact de l’enfant et des habitants, Alain découvre cette terre isolée et risque tout pour permettre au pays de s’ouvrir.

Offres VOD de Si le vent tombe

Orange HD SD Orange 4.99 € Louer 9.99  € Acheter
PREMIEREMAX HD PREMIEREMAX 4.99 € Louer 13.99  € Acheter
Cinemasalademande SD HD Cinemasalademande 4.99 € Louer
UniversCiné SD HD UniversCiné 4.99 € Louer 9.99  € Acheter
ARTE Boutique HD ARTE Boutique 4.99 € Louer 9.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 4.99 € Louer 9.99  € Acheter
VIVA HD VIVA 4.99 € Louer 13.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 4.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Si le vent tombe

Critiques de Si le vent tombe

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Bienvenue au Karabakh. C’est par ce panneau que commence ce film qui évoque instantanément un album de Tintin. Les férus de géopolitique savent néanmoins que le Haut- Karabakh n’est pas une contrée imaginaire mais une république autoproclamée du Caucase, disputée par l’Azerbaïdjan et l’Arménie. C’est là qu’atterrit Alain (Grégoire Colin), qui vient réaliser un audit sur un aéroport dont la réouverture espérée fait croire en un futur meilleur pour les habitants. D’Hergé, on bascule alors vers Dino Buzzati (celui du Désert des Tartares) : Si le vent tombe avance à coups de longs plans contemporains qui suggèrent l’attente et l’ennui vécus par ce Français égaré au beau milieu d’un conflit qui le dépasse. Bien que hors champ, la violence est omniprésente et contribue à l’atmosphère – un peu trop – pesante du film.