What we do in the Shadows critique
Fx

Les hilarants "Vampires en toute intimité" de Jemaine Clement et Taika Waititi sont de retour sur le petit écran, et à New York. Une adaptation veine ?

C'est l'histoire d'un petit film néo-zélandais, devenu culte, grâce au bouche à oreille. Une comédie vampirique, qui n'a généré que 3 millions de dollars de recettes au moment de sa sortie aux USA, en 2014 et qui pourtant, cinq ans plus tard, a droit à sa propre série. What we do in the Shadows, imaginé par Jemaine Clement & Taika Waititi, racontait la vie quotidienne d'une colocation de suceurs de sang, avec leurs esclaves et leur lassitude, devant l'éternité. Une parodie hilarante du film de genre, façon "Mockumentary", et qui a surtout explosé en France quand Nicolas et Bruno (Message à caractère informatif) ont décidé de prendre en charge le doublage. Vampires en toute intimité (avec aussi Alexandre Astier et de Bruno Salomone au casting vocal), délocalisé à Limoges, est ainsi devenu un film de potes par excellence, cet improbable délire qu'on regarde sur Netflix à la fin d'une soirée certainement trop arrosée...
 

Sauf que la chaîne américaine FX a eu envie de rebondir sur le phénomène, et a commandé cette adaptation en série télé de What we do in the Shadows. On y suit une toute nouvelle bande de vampires, vivant dans la banlieue de New York. Nandor (Kayvan Novak), Laszlo (Matt Berry), Nadja (Natasia Demetriou) se connaissent depuis des siècles et partagent leur vie éternelle dans une maison bien glauque, entourés par leurs "familiers", comprenez leurs esclaves, des humains qui espèrent être transformés à leur tour en vampire...

Sur le papier, ce remake télévisuel US d'une réussite néo-zélandaise invraisemblable avait tout de la mauvaise idée. Heureusement, Taika Waititi et Jemaine Clement ont accepté de s'occuper eux-mêmes de cette adaptation. Ouf ! Eux seuls étaient capables de retrouver le ton unique du film. Cette ambiance loufoque et pathétique, tantôt macabre, tantôt grotesque. On peut dire ainsi que la périlleuse mission, qui consistait essentiellement à ne pas gâcher le film de 2014, est accomplie. What we do in the Shadows s'impose comme une petite comédie de vampires vraiment drôle.

What we do in the Shadows critique
fx

Les deux créateurs ont rajouté à l'effet "Mockumentary" une trame de fond, avec une histoire de conquête du "nouveau monde", réclamée par le chef historique des vampires. Un brin artificiel, mais suffisant pour permettre aux amateurs du long-métrage original de passer un bon moment. Les nouveaux personnages collent parfaitement à l'esprit What we do in the Shadows et les dialogues sont encore une fois très bien écrits, offrant quelques séquences véritablement hilarantes (celles où les vampires essayent de s'emparer du Conseil municipal sont franchement drôles). 

Reste que tout cela n'est plus vraiment innovant. Le film est déjà passé par là et l'effet de surprise, qui a grandement contribué à son succès, n'existe plus. Alors on a parfois du mal à voir la nécessité dans cette adaptation, comme on a parfois du mal à imaginer comment le concept pourrait s'éterniser pendant des siècles... En attendant, What we do in the Shadows est une amusante comédie de genre à découvrir, surtout si vous n'avez jamais vu l'original.

What we do in the Shadows est à voir en France sur Canal + Séries et MyCanal depuis le 28 mars 2019.