Date de sortie 9 mars 2022
Durée 112 mn
Réalisé par Frédéric Baillif
Avec Claudia Grob , Amelie Tonsi , Anaïs Uldry
Scénariste(s) Frédéric Baillif
Distributeur L'Atelier Distribution
Année de production 2021
Pays de production Suisse
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Au coeur d'un foyer d'accueil, une bande d'adolescentes vivent avec leurs éducateurs. Comme une famille, elles ne se sont pas choisies et elles vivent sous le même toit. Lorsqu'un fait divers met le feu aux poudres, c'est tout un système sclérosé et rétrograde qui se révèle au grand jour. Avec La Mif, le réalisateur suisse Frédéric Baillif esquisse un drame social débordant de réalisme qui lui a valu le prestigieux "Grand Prix Generation 14Plus " lors de la dernière Berlinale. Ce film choral, construit en mosaïque et finement orchestré, nous plonge dans le quotidien d'un foyer d'accueil et accompagne, avec un sens de l'observation proche du documentaire, les tensions, les drames et les aléas de la vie de sept jeunes adolescentes et de leurs éducatrices et éducateurs. Impossible de ne pas tomber sous le charme de cette Mif explosive !

Offres VOD de La Mif

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de La Mif

Critiques de La Mif

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Documentaire ou fiction ? C’est précisément un mélange des genres parfaitement orchestré que signe Frédéric Baillif avec La Mif. Une fiction documentée avec soin, au fil d’un travail préparatoire de deux ans où Baillif a construit ce long métrage avec ses jeunes interprètes (toutes stupéfiantes de justesse), entre interviews et ateliers, pour explorer un sujet que tous connaissaient pour l’avoir fréquenté comme éducateurs ou pensionnaires : le quotidien d’un foyer d’accueil pour enfants et ados. La Mif est la version plus sombre, plus intense, plus tendue du récent Placés où une relation sexuelle interdite entre une ado de 16 ans et un garçon de 14 ans va mettre le feu ou poudre. Construit en chapitrages (chacun dédié à différentes pensionnaires du lieu) et dans un jeu de flashbacks et flashforwards – pour offrir des angles différents à certaines situations - admirablement maîtrisés, La Mif réussit à être au plus proche de ses personnages grâce à une caméra qui épouse chacun de leurs mouvements tout en ayant du recul sur ces situations explosives. Baillif ne se fait jamais donneur de leçons. En montrant les dilemmes et les questionnements quotidiens mais aussi la rigidité administrative auxquels une éducatrice qui a voué sa vie à son métier est confrontée, il questionne les notions d’engagement, d’éducation et du rapport à l’autre dans un endroit où le mot apaisement n’a pas cours. Il maîtrise son sujet sur le bout des doigts tout en laissant un souffle de liberté traverser chaque plan. Une telle puissance émotionnelle vous laisse KO debout.

Dernières News sur La Mif

Frédéric Baillif : « Il n’y a aucune ligne de dialogue écrite dans La Mif »

Le cinéaste suisse raconte le quotidien mouvementé d’un foyer pour ados dans une fiction documentée avec précision. Il nous en livre les secrets de fabrication