Date de sortie 29 juin 2011
Durée 90 mn
Réalisé par Tom DiCillo
Scénariste(s) Tom DiCillo
Distributeur MK2 Diffusion
Année de production 2009
Pays de production Etats-Unis
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

A l’origine, il y a Les portes de la perception, le livre d’Aldous Huxley sur son expérience de la mescaline et d’autres drogues hallucinogènes. La citation de William Blake, qui lui a fourni le titre de ce livre, inspira également Jim Morrison et Ray Manzarek pour le nom du groupe - The Doors - qu’ils fondèrent en 1965 à Venice Beach avec John Densmore et Robby Krieger. Ils allaient devenir l’un des groupes les plus importants et les plus influents du rock américain.

Offres VOD de When You're Strange

CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de When You're Strange

Photos de When You're Strange

DR

When You're Strange

Critiques de When You're Strange

  1. Première
    par Alex Masson

    La première belle surprise de When You’re Strange, c’est de découvrir l’impressionnante masse de documents restés jusque-là inédits. DiCillo s’en sert comme d’une arborescence révélatrice du phénoménal impact culturel qu’ont eu les Doors sur la jeunesse américaine à la fin des années hippies. La sélection de ces images jamais vues est intelligente quand elle décrit, en plus de la marche du groupe, le climat de cette drôle de période, entre cendres d’utopies et échos avant-coureurs de la gueule de bois sociale des seventies. Entre autres idées brillantes, DiCillo a eu celle de reprendre la majeure partie d’HWY – An American Pastoral (un film mythique réalisé par Paul Ferrara et Morrison juste avant que le chanteur ne monte à bord du Rock’n’Roll Circus et n’en devienne l’une des plus légendaires attractions), en reprenant le même style de montage pour le reste du film. Ce principe et la voix off de Johnny Depp multiplient les allusions aux chansons des Doors et procurent l’ahurissante impression d’un parcours raconté par Morrison lui-même. Les ultrapuristes pourront toujours reprocher à When You’re Strange de ne leur apprendre que peu de chose au regard de ce qu’ils savent déjà, mais ils apprécieront les initiatives du réalisateur qui, évitant le sempiternel canevas plan-plan de ce type de documentaire, trouve souvent l’angle idéal pour évoquer les Doors en poussant, comme Morrison et les membres du groupe, de nouvelles « portes de la perception ».