Date de sortie 13 mars 2019
Durée 86 mn
Réalisé par Paddy Breathnach
Avec Sarah Greene , Moe Dunford , Ellie O'Halloran
Scénariste(s) Roddy Doyle
Distributeur KMBO
Année de production 2018
Pays de production IRLANDE
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Rosie Davis et son mari forment avec leurs quatre jeunes enfants une famille modeste mais heureuse. Le jour où leur propriétaire décide de vendre leur maison, leur vie bascule dans la précarité. Trouver une chambre à Dublin, même pour une nuit, est un défi quotidien. Les parents affrontent cette épreuve avec courage en tentant de préserver leurs enfants.

Offres VOD de Rosie Davis

UniversCiné SD HD UniversCiné 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
VIVA HD VIVA 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
PREMIEREMAX HD PREMIEREMAX 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 5.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Rosie Davis

Critiques de Rosie Davis

  1. Première
    par Thierry Chèze

    C’est une course contre la montre. Contre le déclassement. Contre l’humiliation de se retrouver à vivre dans la rue. Celle vécue (depuis déjà deux semaines quand le récit débute) par Rosie (Sarah Greene, saisissante) qui a dû quitter avec son compagnon et leurs quatre enfants la maison qu’ils occupaient, le propriétaire ayant décidé de la vendre et le couple n’ayant pas les moyens de l’acquérir. Depuis, chaque journée est un défi. Une fois ses enfants déposés à l’école et alors que son mari travaille, Rosie passe des heures au téléphone pour trouver l’hôtel qui les accueillera le soir même à des conditions financières acceptables. Rosie Davis raconte le quotidien d’une famille au bord du précipice. Mais à l’image de son regard sur la communauté cubaine gay dans Viva, Paddy Breathnach ne s’enferre à aucun moment dans le piège du film purement sociétal. Sa Rosie Davis n’a rien d’un cas d’école. C’est une héroïne en bonne et due forme qui refuse que cette situation angoissante fasse voler en éclats une éducation où l’amour et la ténacité ont toujours primé sur tout. Évitant toute surdramatisation larmoyante, Rosie Davis bouleverse par la dignité de cette femme et son refus de toute concession, y compris d’aller installer sa famille chez sa mère quand cette dernière lui demande de retirer ses accusations sur son père à la main plus que baladeuse. On vit son combat de mère courage dans une tension permanente, et on ne cesse d’espérer qu’il y aura de meilleurs lendemains. Un tour de force.