Date de sortie 26 février 2014
Durée 107 mn
Réalisé par Dany Boon
Avec Dany Boon , Alice Pol , Kad Merad
Scénariste(s) Dany Boon
Distributeur Pathé !
Année de production 2014
Pays de production France, Belgique
Genre Comédie
Couleur Couleur

Synopsis

Romain Faubert est un homme seul qui, à bientôt 40 ans, n’a ni femme ni enfant. Le métier qu’il exerce, photographe pour dictionnaire médical en ligne, n’arrange rien à une hypocondrie maladive qui guide son style de vie depuis bien trop longtemps et fait de lui un peureux névropathe. Il a comme seul et véritable ami son médecin traitant, le Docteur Dimitri Zvenska, qui dans un premier temps a le tort de le prendre en affection, ce qu’il regrette aujourd’hui amèrement. Le malade imaginaire est difficilement gérable et Dimitri donnerait tout pour s’en débarrasser définitivement. Le docteur Zvenska pense avoir le remède qui le débarrassera en douceur de Romain Flaubert : l’aider à trouver la femme de sa vie. Il l’invite à des soirées chez lui, l’inscrit sur un site de rencontre, l’oblige à faire du sport, le coach même sur la manière de séduire et de se comporter avec les femmes. Mais découvrir la perle rare qui sera capable de le supporter et qui par amour l’amènera à surmonter enfin son hypocondrie s’avère plus ardu que prévu...

Offres VOD de Supercondriaque

Imineo SD HD Imineo 2.99 € Louer 10.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer 8.99  € Acheter
MYTF1VOD HD SD MYTF1VOD 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Supercondriaque

Dernières News sur Supercondriaque

Bande-annonce de Supercondriaque : Attention, l'humour de Dany Boon peut être contagieux

La comédie avec Kad Merad, Alice Pol et Valérie Bonneton, revient ce soir sur TF1.

Supercondriaque : Que valent les retrouvailles entre Kad Merad et Dany Boon ?

Six ans après Bienvenue chez les Ch’tis, Dany a retrouvé Kad pour une nouvelle comédie, diffusée dimanche soir sur TF1.

Photos de Supercondriaque

DR
DR
Pathe
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER
Photographer:JEAN-CLAUDE LOTHER

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Affiche Française

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Supercondriaque

Casting de Supercondriaque

Dany Boon
Romain Faubert
Alice Pol
Anna Zvenka
Kad Merad
Dimitri Zvenka

Critiques de Supercondriaque

  1. Première
    par Isabelle Danel

    Le pitch du quatrième long métrage de Dany Boon est alléchant. L’ouverture, tonitruante et drôle, se déroule lors d’un réveillon du jour de l’An : la bise traditionnelle (vecteur de maladies) déclenche un ouragan de panique chez Romain. Le comique de situation s’efface peu à peu, et l’hypocondrie passe au second plan lorsque notre (anti)héros accro au gel hydroalcoolique se retrouve happé par une histoire de révolution dans un pays imaginaire des Balkans. Bizarrement construit, comme s’il y avait deux films en un, et d’une durée exagérée, Supercondriaque joue parfois maladroitement sur plusieurs registres, du burlesque le plus visuel à la comédie romantique, en passant par les quiproquos chers au théâtre de boulevard. On s’y perd un peu avant de s’y retrouver. Dans le duo reconstitué de Bienvenue chez les Ch’tis, avec Dany Boon en auguste et Kad Merad en clown blanc, ce dernier manque d’une partition construite et étayée. Reste la question principale : rit-on ? Oui, mais pas assez.