Titre original Congorama
Date de sortie 17 janvier 2007
Réalisé par Philippe Falardeau
Avec Olivier Gourmet , Paul Ahmarani , Jean-Pierre Cassel
Scénariste(s) Philippe Falardeau
Année de production 2007
Pays de production franco-suisse
Genre Comédie dramatique

Synopsis

Michel, un inventeur belge, apprend quet8217;il est adopté et quet8217;il est né dans une grange au Québec. Il set8217;y rend mais ses recherches pour retrouver sa famille biologique ne donnent rien. Alors quet8217;il set8217;apprête à repartir, il croise

Offres VOD de Congorama

CANAL VOD SD HD CANAL VOD 2.99 € Louer 7.99  € Acheter

Photos de Congorama

DR
PRODUCTION / MICRO SCOPE
PRODUCTION / MICRO SCOPE
PRODUCTION / MICRO SCOPE
PRODUCTION / MICRO SCOPE
PRODUCTION / MICRO SCOPE
PRODUCTION / MICRO SCOPE
PRODUCTION / MICRO SCOPE
PRODUCTION / MICRO SCOPE
PRODUCTION / MICRO SCOPE
PRODUCTION / MICRO SCOPE
PRODUCTION / MICRO SCOPE
PRODUCTION / MICRO SCOPE
PRODUCTION / MICRO SCOPE

Congorama

CONGORAMA (2005)

Film de Philippe FALARDEAUjeune acteur non identifié

CONGORAMA (2005)

Film de Philippe FALARDEAUClaudia TAGBO

CONGORAMA (2005)

Film de Philippe FALARDEAUJean-Pierre CASSEL

CONGORAMA (2005)

Film de Philippe FALARDEAUPaul AHMARANI

CONGORAMA (2005)

Film de Philippe FALARDEAUJean-Pierre CASSEL et Olivier GOURMET

CONGORAMA (2005)

Film de Philippe FALARDEAUPaul AHMARANI

CONGORAMA (2005)

Film de Philippe FALARDEAUOlivier GOURMET

CONGORAMA (2005)

Film de Philippe FALARDEAUOlivier GOURMET et Paul AHMARANI

CONGORAMA (2005)RANI

Film de Philippe FALARDEAUPaul AHMARANI

CONGORAMA (2005)

Film de Philippe FALARDEAUOlivier GOURMET

CONGORAMA (2005)

Film de Philippe FALARDEAUAffiche

CONGORAMA (2005)

Film de Philippe FALARDEAUPaul AHMARANI

CONGORAMA (2005)

Film de Philippe FALARDEAUPaul AHMARANI (deumième à partir de la gauche)

Critiques de Congorama

  1. Première
    par Isabelle Danel

    Fable drôle et séduisante sur la difficulté de trouver sa place et de savoir qui on est, «Congorama» brasse des idées généreuses sur l’hérédité, la filiation et l’amitié entre les peuples. (…) La silhouette d’Olivier Gourmet (avant l’amaigrissement spectaculaire de «Mon colonel» également visible dans «Pars vite et reviens tard») emplit les plans, impose le rythme hésitant et comique de la narration. Le mélange d’accents belges et québécois, le décalage des scènes et des répliques, les situations graves et légères, les acteurs formidables : tout concourt à faire de «Congorama» un OVNI tendre et burlesque.