Rabbi Jacob
Carlotta Films

La comédie culte revient cet après-midi sur France 2.

A l'heure du confinement général, l'envie de danser vous démange ? Première vous propose de (re)voir quelques scènes dansantes cultes du cinéma... En ce dimanche, place à Rabbi Jacob : ça tombe bien, la comédie culte avec Louis de Funès est annoncée sur France 2 après le journal de 13h.

Louis de Funès, chapeau noir, redingote noire et papillotes, qui danse sur une des musiques cultes de Vladimir Cosma. Voilà l’image qui reste associée à jamais à la comédie de Gérard Oury, Les Aventures de Rabbi Jacob. A tel point que 200 personnes étaient réunies cette semaine à Paris pour participer à un flashmob, reproduisant la fameuse chorégraphie.

200 personnes réunies pour danser comme Rabbi Jacob

Des pas de danse répétés sans relâche par l’interprète de Pivert. Dans le Première Classics de janvier-mars 2019, Vladimir Cosma se souvient avoir été surpris par Louis de Funès lors des répétitions et le tournage de la scène de danse : « J’ai répété avec lui plusieurs semaines, chez moi, au piano. Je voyais un monsieur très sérieux, refaisant les pas de danse avec application, sans fantaisie. Je me demandais comment il pourrait faire rire. Le jour où je l’ai vu tourner la scène, je n’en revenais pas. Techniquement maître de ses pas, il se déchaînait et apportait, à chaque prise, de nouveaux gags avec une incroyable spontanéité et fluidité. Il m’a bluffé ! »

Lors du tournage, Louis de Funès improvise notamment les coups de pied qu’il donne à Claude Giraud (Slimane). « De Funès, analyse Bernard Stora l’assistant réalisateur pour Première Classics, a appris les pas et les mouvements sans en faire un numéro. C’est pour cela que son jeu, si gracieux, demeure inoubliable. On a filmé, après le déjeuner, avec deux caméras. La première prise a été la bonne. Tout le monde était sidéré. »

Le succès est immédiat en salles : l’année de sa sortie, en 1973, la comédie est vue par 7 295 811 spectateurs.

Tous les secrets des Aventures de Rabbi Jacob sont dans le Première Classics de janvier-mars 2019, toujours en vente sur notre site