Date de sortie 9 septembre 2020
Durée 116 mn
Réalisé par Jacques Richard
Distributeur Les Films de Chaillot
Année de production 2020
Pays de production France
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

Le vaste portrait de l’acteur Laurent Terzieff dont le talent et le jeu si particulier ont séduit un public fidèle pendant plus de cinquante ans. Laurent Terzieff était plus qu’un bon comédien: après avoir été une véritable " star " au cinéma, par ses choix professionnels, il est devenu peu à peu, une véritable " conscience du théâtre ", tant il avait réfléchi à son art. Il reçoit six Molière et fut unanimement salué par ses pairs. Le Fantôme de Laurent Terzieff est un portrait audacieux, tant il explore en profondeur " les secrets d’une âme " et le parcours atypique du comédien.

Offres VOD de Le Fantôme de Laurent Terzieff

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Le Fantôme de Laurent Terzieff

Photos de Le Fantôme de Laurent Terzieff

AFFICHE
Les Films de Chaillot
GALERIE
Les Films de Chaillot
GALERIE
J.F. Bauret
AFFICHE
Les Films de Chaillot
GALERIE
Les Films de Chaillot
GALERIE
J.F. Bauret
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE

Le fantôme de Laurent Terzieff, affiche

Le fantôme de Laurent Terzieff, affiche

Laurent Terzieff

Laurent Terzieff

Laurent Terzieff

Laurent Terzieff

Le fantôme de Laurent Terzieff, affiche

Le fantôme de Laurent Terzieff, affiche

Laurent Terzieff

Laurent Terzieff

Laurent Terzieff

Laurent Terzieff

Critiques de Le Fantôme de Laurent Terzieff

  1. Première
    par Sophie Benamon

    Qu’il est bon d’entendre la voix (si belle voix !) de Laurent Terzieff parler de son métier, de sa vie, des acteurs et des auteurs. Le principal attrait de ce documentaire complet est qu’il laisse la parole au comédien et metteur en scène décédé en 2010, grâce à un excellent travail de recherche d’archives. Les nombreux témoignages de proches (acteurs qu’il a dirigés, auteurs qu’il a mis en scène...) viennent habilement compléter ce portrait complexe d’une figure artistique majeure du XXe siècle. Sa filmographie, qui va de Marcel Carné (Les Tricheurs) à Claude Berri (Germinal) en passant par Rossellini, Pasolini et Buñuel, est richement commentée. C’est ainsi que Jean-Luc Godard théorisera une morale du travelling contre un de ses films (Kapò de Gillo Pontecorvo). Terzieff en livre ici l’explication. Passionnant.