Toutes les critiques de Kubo et l'Armure magique

Les critiques de Première

  1. Première
    par Sylvestre Picard

    Dans un Japon légendaire, Kubo est un petit garçon borgne qui possède le pouvoir d’animer les feuilles de papier par sa musique. Aidé d’une femme-singe et d’un scarabée samouraï, il part en quête de l’armure magique pour défaire le seigneur Lune. Ce résumé ne fait qu’effleurer la beauté continuelle du dernier-né en stop motion du studio Laïka (L’Étrange pouvoir de Norman). La technique – le papier, les marionnettes – définit le sujet du film, et vice versa. Le character design parfait (les deux sœurs tueuses, inoubliables) est au service d’une histoire intense et profonde. À part l’humour parfois forcé et mal calé en termes de timing, on n’est pas loin du sans faute.
    Sylvestre Picard