Pas si simple de passer Un long dimanche de fiançailles, surtout quand Ma femme est une actrice !

Le choix de Première : Pas si simple de Nancy Meyers  Avec Pas si simple, Nancy Meyers joue avec les codes des comédies romantiques. Plutôt que de filmer l’histoire d’amour de trentenaires ou d’adolescents, la réalisatrice de Ce que veulent les femmes et The Holiday choisit un couple de quinquagénaires, interprétés par Meryl Streep et Alec Baldwin.Divorcés depuis dix ans, Jane et Jake sont restés amis. A l’occasion de la remise des diplômes de leur fils, ils partagent un repas en tête-à-tête… et finissent au lit. Une situation « pas si simple », puisque  Jake est remarié à une femme plus jeune et que Jane est courtisée par un charmant architecte.Une comédie divertissante, qui n’avait pas entièrement séduit la critique de Première lors de sa sortie : « Après Mamma Mia et Julie & Julia, Meryl Streep semble se spécialiser dans les rôles de quinquas virevoltantes (…). Si son énergie, communicative, est indéniable, elle ne suffit pas à voler dans les plumes d’une comédie dramatico-romantique bourrée de bons sentiments ricains à la gloire de la famille, cette valeur placée mille coudées au-dessus du couple. »Pas si simple est diffusé à 20h45 sur France 3                                                                  Un long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre JeunetAprès le succès d’Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet offre un nouveau beau rôle à Audrey Tautou dans Un long dimanche de fiançailles. Elle est Mathilde, la fiancée de Manech (Gaspard Ulliel), porté disparu au combat pendant la Première guerre mondiale. Persuadée qu’il n’est pas mort, elle décide de partir à sa recherche.Un long dimanche de fiançailles est diffusé à 23h25 sur Arte                                                                Ma femme est une actrice d’Yvan AttalYvan Attal jouait à Inception avant l’heure en réalisant en 2001 son premier film Ma Femme est une actrice. Il y joue un certain Yvan, dont la femme, Charlotte (Charlotte Gainsbourg)… est une actrice. Une déclaration d’amour à la mère de ses enfants en bonne et due forme, appréciée par la critique de Première : « On sait que le problème avec les réalisateurs qui filment leur femme, c’est qu’ils en sont trop amoureux et que leur caméra attendrie s’attarde un peu trop sur leurs adorables manies. Ici, impossible d’en faire le reproche à Yvan Attal puisqu’il nous permet de voir Charlotte Gainsbourg comme on ne l’a jamais vue, libérée de son image de petite chose anémique mal dans sa peau. »Ma femme est une actrice est diffusé à 20h40 sur Numéro 23