Nom de naissance Jalabert
Genre Homme
Profession(s) Sportif, Présentateur, Entraîneur
Avis

Biographie

Laurent Jalabert, surnommé "Jaja", est un ancien champion de cyclisme français né le 30 novembre 1968 à Mazamet, en Midi-Pyrénées. Depuis sa retraite sportive, il est sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme ainsi que commentateur du Tour de France pour France Télévisions. Très tôt, il s’intéresse à l’univers du sport et plus particulièrement au cyclisme. Nicolas, son frère, va suivre ses pas pour devenir à son tour coureur cycliste professionnel en 1995.Il débute sa carrière de cycliste avec Toshiba à l’âge de vingt et un an. En 1991, il réussit à se faire remarquer en se plaçant deuxième lors de la Coupe du Monde, succès à l’issu duquel il décide de quitter son équipe pour faire partie de La ONCE.D’une année à l’autre, Laurent Jalabert ne cesse de gagner différentes étapes et de monter dans le classement général. En 1995, après seulement trois ans passés à La ONCE, il réussit à décrocher la première position dans le classement mondial et gagne plus de trente courses.Le plus grand cycliste françaisJalabert est reconnu alors par la presse internationale comme étant l’un des plus grands cyclistes français. Il se fait alors appeler "le vélo d’or mondial" par la presse internationale, même si beaucoup de ses admirateurs ne cachent pas leur déception de ne pas le voir sur la plus haute marche du fameux podium du Tour de France pour succéder à Bernard Hinault .Durant sa carrière, il a été grand vainqueur de nombreuses courses prestigieuses dont celle du Midi Libre en 1996 ou encore Paris-Nice, la même année et l’année d’après. Ses performances étant continuellement en hausse, il se place en première position dans la Course Contre la Montre et devient Champion du Monde en 1997.Suite au scandale de dopage dans l’affaire Festina en 1998, Jalabert décide d’abandonner le Tour de France, alors qu’il était à la 17ème étape. Il perd sa place de numéro 1 mondial au profit de son adversaire Michele Bartoli.Jalabert retrouve sa 1ère placeLa saison d’après, Laurent Jalabert remporte successivement le Tour d'Italie, le Tour de Romandie, la Semaine Catalane et le Tour du Pays Basque et regagne sa position de leader.Après neuf ans passés à La ONCE, il décide de partir rejoindre le danois Bjarne Riis au CSC, pour deux saisons. C’est au cours de ces années 2000-2001 qu’il réussit à s’imposer comme le meilleur grimpeur sur les tours de France et à remporter le Classique de San Sébastian, avant de mettre fin à sa carrière de cycliste professionnel à l’âge de trente-quatre ans.Seulement, après treize ans de carrière et 139 victoires, Laurent Jalabert ne peut pas oublier sa vie de cycliste. Il ne peut s’empêcher de pédaler et participe en tant que cycliste amateur à plusieurs marathons, notamment le Marathon de Barcelone 2007 ou l'Ironman de Zurich.Commentateur du Tour de FranceEn 2009, il devient le sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme et choisit donc les coureurs qui pourront participer aux championnats du monde et aux Jeux Olympiques. En 2011, après le décès de Laurent Fignon survenu en août 2010, il devient au côté Thierry Adam le nouveau commentateur du Tour de France. En 2012 il commente donc sa deuxième Grande Boucle.En 2013, c'est dans la rubrique fait divers que l'on retrouve Laurent Jalabert puisqu'au mois de mars de cette-année il est victime d'un sérieux accident de la route. Le 11 mars 2013 il est en effet percuté par une voiture alors qu'il circulait en vélo dans les environs de Montauban, près de chez lui. Soigné sur place puis conduit au CHU, Laurent Jalabert souffre alors de plusieurs fractures (épaule, bras et jambes), des blessures qui lui valent de perdre connaissance durant un bref instant. Il reprend connaissance avant son arrivée à l’hôpital mais reste tout de même plusieurs jours en observation.Jalabert rattrapé par une affaire de dopageMais en juin 2013, à quelques jours du départ du Tour de France, Laurent Jalabert est rattrapé par une affaire de dopage. En effet, il est accusé d'avoir été contrôlé positif à l'EPO lors du Tour de France 1998, une accusation qu'il n'a ni confirmé, ni infirmé. C'est le journal L’Equipe qui a révélé qu’une commission d’enquête sénatoriale avait la preuve que lors de ce Tour le coureur était dopé selon des tests rétroactifs réalisés en 2004.En attendant de tirer au clair cette histoire, Laurent Jalabert décide d'abandonner son poste de consultant pour France Télévisions et RTL. France Télévisions a ainsi déclaré par communiqué de presse que "face aux soupçons dont il est l’objet, Laurent Jalabert a souhaité suspendre provisoirement sa collaboration en tant que consultant dans les médias, en attendant de faire la clarté sur la réalité des accusations qui pèsent sur lui. C’est avec regret que France Télévisions prend acte de cette décision, en espérant prochainement lui renouveler sa confiance".