Conjuring : Sous l'emprise du Diable affiche
2
Conjuring 3 : Sous l'emprise du Diable

James Wan confie les clés de la franchise à Michael Chaves, avec qui il avait déjà travaillé sur La Malédiction de la Dame Blanche, pour prendre la place de producteur exécutif. Le film est inspiré par une histoire réelle - le procès d’Arne Cheyenne Johnson, en 1981 – et les deux enquêteurs, le couple Warren, font tout pour aider le jeune Arne accusé de meurtre. Suivant la volonté de Wan, Sous l’emprise du diable tient finalement tout autant voire plus du film d’enquête policière que du film d’horreur.

The Last Hillbilly affiche
3
The Last Hillbilly

En 2013, Diane Sara Bouzgarrou et Thomas Jenkoe partent en vacances dans le Kentucky, cet Etat américain que le reste du pays voit comme Ploucland. Ils y rencontrent Brian qui leur ouvre les portes de ce monde à part.  Sept ans plus tard, Brian est le personnage central de leur premier long documentaire, sa voix accompagnant en off le portrait de sa famille. Sa mise en route, exigeante, ne tend pas la main aux spectateurs.

Thierry Chèze
AFFICHE
3
Vaurien

Peter Dourountzis a de la suite dans les idées. D’abord parce que le personnage central de son premier long, Djé, était déjà celui de son court Errance en 1994 : un tueur en série inspiré de Guy Georges dont l’aspect affable cache un monstre sans foi ni loi. Mais aussi car, plus tôt encore, il avait travaillé au Samu social pour connaître en détails le quotidien d’un de ces squats où Djé s’installe au cœur de Limoges. Ce travail de longue haleine constitue le socle de Vaurien.

Thierry Chèze
AFFICHE
3
Le Père de Nafi

On croit d’abord à un simple conflit familial. Nafi, l’Imam d’un village sénégalais refuse de marier sa fille au fils de son frère Tierno, candidat à la mairie et jaloux de lui. Or ce conflit dépasse ce seul cercle intime. L’opposition entre eux deux est d’abord une opposition sur leur vision de l’Islam. Eclairée et modérée chez Nafi. Radicale et prompte à tous les arrangements pour arriver au pouvoir chez Tierno. Sans comprendre qu’en cherchant le soutien d’Islamistes radicaux, il fait rentrer le loup dans la bergerie et sera écrasé par ces figures foncièrement sans foi, ni loi.

Thierry Chèze
AFFICHE
4
Le Discours

Après une salve de projets aux moyens imposants (du Petit Nicolas au Retour du héros), Laurent Tirard revient en mode unplugged en adaptant le livre de Fab Caro dont l’action se situe essentiellement dans la tête de son héros. Attablé à un dîner de famille, son esprit vagabonde ailleurs. Dans l’attente d’un SMS de sa copine qui a voulu faire une pause et dans l’angoisse de ce qui vient de lui demander le compagnon de sa sœur : faire un discours à leur mariage.

Thierry Chèze
AFFICHE
3
17 Blocks

C’était il y a 20 ans, un soir de 1999. Le journaliste Davy Rothbart passe devant un terrain de basket dans les rues de Washington, remarque deux frères de 15 et 9 ans en train d’y jouer, les aborde puis, de fil en aiguille, va se lier d’amitié avec eux et leur famille et offrir au plus jeune, une caméra quand il exprime son envie de devenir cinéaste. 17 blocks (la distance entre leur maison du Capitole) est le fruit de ce geste.

Thierry Chèze
Nomadland affiche
4
Nomadland

Après Les Chansons que mes frères m’ont apprises et The Rider, Chloé Zhao poursuit son exploration des invisibilisés du pays de l’Oncle Sam avec un regard d'une humanité poignante. Grand vainqueur des Oscars 2021, Nomadland suit les traces de Fern, une sexagénaire qui, en l’espace de quelques mois, a tout perdu. Son mari Bo, victime d’un cancer et son boulot dans une usine d’une petite ville minière.

Thierry Chèze
AFFICHE
3
Un printemps à Hongkong

Inspiré par Histoire orale des gays âgés à Hong Kong de Travis S.K. Kong réunissant 12 interviews de gays âgés entre 60 et 70 ans étant sortis ou encore dans le placard, Ray Yeung met en scène la rencontre impromptue dans une rue de Hong-Kong entre un chauffeur de taxi et un retraité. Tous deux ont construit leurs existences autour de leur famille mais soudain, comme dans tout coup de foudre, l’évidence surgit. Celle de vivre une histoire d’amour forcément cachée en rusant auprès de leurs proches.

Thierry Chèze
Affiche Juliana
3
Juliana

Dans les années 80, le collectif le Groupe Chaski s’est évertué à raconter, à travers le cinéma, les plus démunis et les plus marginaux de la société péruvienne. Dans ce film de 1989 (resté inédit en France), deux de ses membres s’intéressaient plus précisément à une ado de 13 ans qui, maltraitée par son beau- père, décide de fuir le domicile et se voit contrainte de se faire passer pour un garçon pour intégrer une bande, seule condition pour survivre dans la rue.

Thierry Chèze
Affiche L'oubli que nous serons
2
L'Oubli que nous serons

Fernando Trueba (Belle époque) porte à l'écran son livre de chevet, le portrait - écrit par son fils comme une lettre d'amour - du docteur Héctor Abad Gomez. Un père de famille adoré de ses six enfants et un héros du quotidien colombien, médecin humaniste et engagé qui, faisant fi des menaces pesant sur lui dans la ville de Medellín, gangrénée par la violence des politiques et des narco-trafiquants dans les années 70 et 80, n'a jamais faibli dans sa lutte contre la misère.

Thierry Chèze
AFFICHE
3
200 mètres

200 mètres, c'est la distance qui sépare Mustafa et sa femme, installée avec leurs trois enfants de l'autre côté de ce mur construit par Israël à partir de 2002. Et quand il doit s'y rendre, il faut montrer patte blanche et passer par le filtre des checkpoints. Un parcours du combattant qui relève de la mission impossible en absence des papiers requis. Soit précisément ce que Mustafa va devoir vivre ce matin où, apprenant que son fils a eu un accident, il découvre que sa carte d'identité périmée ne lui permet pas de le rejoindre.

Thierry Chèze
Affiche Nobody
3
Nobody

Hutch Mansell est un monsieur tout-le-monde de la classe moyenne, perdu dans le triptyque métro-boulot-dodo. Sa famille le voit comme un loser mais une tentative de cambriolage va le faire vriller et réveiller en lui des instincts très violents, ainsi que des compétences létales insoupçonnées… Ça ressemble à John Wick ? Normal : Nobody est écrit par Derek Kolstad (scénariste de la trilogie) et est produit par David Leitch (co-réalisateur du premier volet).

François Léger
Affiche SUZANNA ANDLER
1
Suzanna Andler

Ce n’est pas vraiment étonnant de voir Benoît Jacquot adapter la pièce éponyme de Marguerite Duras : tout, dans son cinéma, l’amenait à la froideur durassienne, à cet assèchement de la sentimentalité par le verbe. Dans Suzanna Andler, huis clos étouffant dans une maison de bord de mer, il est en effet beaucoup question d’amour et de ses corollaires, la jalousie et le mensonge.

Christophe Narbonne
Affiche_Les Séminaristes
3
Les Séminaristes

Un noir et blanc sublime aux contrastes savamment travaillés, une mise en scène au cordeau dominée par des plans fixes. Les Séminaristes s’impose d’abord comme une merveille formelle. Mais ici forme et fond ne font qu’un pour traduire le sentiment d’oppression vécue dans la Tchécoslovaquie des années 80 par deux jeunes séminaristes en lutte contre le régime communiste qui musèle l’Eglise et punit violemment toute résistance. Nulle place ici pour les scènes chocs. Tout est suggestion.

Thierry Chèze
Villa Caprice
1
Villa Caprice

Un très puissant industriel français, accusé de trafic d’influence, se résout à engager un ténor du barreau capricieux (pardon) pour assurer sa défense. Les deux hommes vont préparer le procès dans une somptueuse villa du Sud.

Sylvestre Picard
Affiche Mère et fille
2
Mère et fille

Jasna a fui la Croatie pour trouver en Allemagne un bonheur impossible chez elle. Le premier long de Jure Pavlovic s’intéresse au retour de cette quadra désormais mariée et mère de deux enfants dans son pays natal pour venir au chevet de sa mère malade et acariâtre. La remontée à la surface de blessures trop longtemps tues afin de solder une fois pour toutes des comptes anciens ne fait très vite guère de doute. Ce déroulé paresseux de moments attendus est le point faible d’un film bien plus intéressant par sa mise en scène et son parti pris de suivre le récit en se concentrant sur Jasna.

Thierry Chèze
Petite maman (2021)
4
Petite maman

Alors qu’elle vient de perdre sa grand- mère, Nelly, une petite fille de 8 ans, part avec ses parents vider avec ses parents la demeure de cette mamie qui fut de fait la maison d’enfance de sa mère qui y avait construit une cabane devenue son refuge. Et c’est là qu’elle rencontre Marion une petite fille de son âge. Entre elles, le coup de foudre amical est immédiat comme si elle se reconnaissait. D’ailleurs, explique Nelly, elles se connaissent. « Je suis ta fille » lance t’elle à Marion, pas plus étonnée que cela, qui lui répond simplement. « Alors, tu viens du futur ? ».

Thierry Chèze
Affiche Mission Paradis
2
Mission Paradis

Remake du film belge Hasta la Vista, Mission Paradis met en scène trois hommes que le handicap réunit dans un road-movie à la fois grave et délirant. Leur voyage initiatique vers une maison close au Québec permet d’aborder la solitude amoureuse et le sentiment d’exclusion des handicapés. Touchant, mais aussi drôle - et même musical, grâce aux raps de Grant Rosenmeyer-, ce film contribue à lever le voile d’indifférence du public sur le handicap. On regrettera pourtant que le ton soit parfois un peu sage et les personnages trop monolithiques.

Sophie Benamon
Affiche Billie Holiday, une affaire d'état
3
Billie Holiday, Une affaire d'Etat

Certes Frances Mc Dormand n'a pas volé son Oscar pour Nomadland et nul ne criera à l'injustice de l'avoir vu récompensée pour la troisième fois. Mais quel dommage que les votants soient passés à côté d'Andra Day ! Une apparition dans tous les sens du terme tant sa composition pour son premier grand rôle sur grand écran va au- delà du sans faute. Andra Day ne joue pas Billie Holiday. Elle est Billie Holiday sans pour autant jamais totalement disparaître derrière elle.

Thierry Chèze
Hospitalité affiche
3
Hospitalité

Tourné en 2011 et resté inédit dans les salles françaises, ce long métrage du réalisateur d’Harmonium nous entraîne au cœur de Tokyo, dans une imprimerie familiale dont le quotidien paisible va se trouver bouleversé par l’arrivée d’un vieil ami de la famille, accueilli à bras ouvert avant de se montrer de plus en plus envahissant.

Thierry Chèze
Affiche Paris Stalingrad
3
Paris Stalingrad

« Que voulez-vous de nous ? Nous ne sommes pas des terroristes ! » Cette phrase lancée par un migrant aux forces de l’ordre chargés de les dégager lui et ses camarades des abris d’infortune où ils se sont installés pour passer leurs courtes nuits et leurs jours sans fin résonne fort dans une époque où tant de politiques ciblent l’étranger comme le danger. Avec Paris Stalingrad, Hind Meddeb et Thim Naccache sont partis à la rencontre de ces exilés, confrontés à la dure réalité de cette ville lumière dont ils rêvaient comme d’un eldorado.

Thierry Chèze
AFFICHE
3
Balloon

Peu après son Jinpa, un conte tibétain, qui mêlait brillamment western, fantastique et comédie noire, Perna Tseden est de retour avec une chronique sociétale où un couple de bergers tibétains décide, pour suivre la politique de l’enfant unique imposé par Pékin, d’utiliser des préservatifs, geste tabou dans leur communauté. Peinant à garder ce secret, la femme va surtout, et malgré tout, tomber enceinte. Alors qu’elle veut avorter, son mari va s’y opposer car le Lama lui a assuré que l’enfant à naître sera la réincarnation de son père.

Thierry Chèze
Promising Young Woman
3
Promising young woman

Pour venger son amie qui s'est suicidée après avoir été violée, Cassie fait semblant de picoler dans des bars pour se faire draguer et ramener chez des mecs, et les confronter à leur comportement de prédateurs et de violeurs. Qu'est-ce qui pourrait mal se passer ? Les amateurs de rape and revenge gore et violent en seront pour leurs frais : la promo de Promising Young Woman a beau promettre une chasse ouverte au mec relou, le propos d'Emerald Fennell est plus subtil.

Sylvestre Picard
AFFICHE
3
Vers la bataille

On peut voir ce Vers la bataille, comme un survival. C’est le trop rare et pourtant convaincant, Malik Zidi qui joue les « victimes » d’une nature et d’une époque hostiles. 1860, dans les montagnes mexicaines l’armée française mène une guerre coloniale qui s’enlise. Louis (Zidi), un photographe décide de rejoindre le gros des troupes pour témoigner des combats mais se perd en route.

Thomas Baurez
AFFICHE
2
Il mio corpo

Il y a deux films en un dans ce docu situé au cœur de la Sicile. Le premier suit un pré- ado dans une famille peinant à joindre les deux bouts, ce qui le force à passer ses journées à ramasser de la ferraille que son père va marchander contre une poignée d’euros. Le second s’intéresse à un jeune Nigérien venu dans cette Europe imaginée comme un paradis et qui découvre la violence de l’exil et de la survie par tous les expédients possibles. Pris séparément, ces deux récits sont passionnants.

Thierry Chèze
AFFICHE
3
Si le vent tombe

Bienvenue au Karabakh. C’est par ce panneau que commence ce film qui évoque instantanément un album de Tintin. Les férus de géopolitique savent néanmoins que le Haut- Karabakh n’est pas une contrée imaginaire mais une république autoproclamée du Caucase, disputée par l’Azerbaïdjan et l’Arménie. C’est là qu’atterrit Alain (Grégoire Colin), qui vient réaliser un audit sur un aéroport dont la réouverture espérée fait croire en un futur meilleur pour les habitants.

Christophe Narbonne
Sons of Philadelphia affiche
3
Sons of Philadelphia

Deuxième long-métrage de l’écrivain-scénariste Jérémy Guez, Sons of Philadelphia est sa première production américaine. C’est par ailleurs l’adaptation d’un des meilleurs romans de Pete Dexter, Un amour fraternel qui transposait les codes de la tragédie grecque chez les mafieux de Philadelphie. On retrouve à l'écran toute l’atmosphère poisseuse et violente de l’écrivain américain. Tout son désespoir aussi. Quand on sort les flingues ici, ce n’est pas beau ; c’est sale, vif et surprenant.

Gael Golhen
Affiche à la recherche de l'excellence
2
A la recherche de l'excellence

Gabe Polsky nous avait enthousiasmés avec Red Army, son précédent documentaire sur l’invincible équipe soviétique de hockey sur glace. Creusant un peu plus les thématiques liées au sport (dépassement de soi, sens du collectif…), il signe avec A la recherche de l’excellence un film très convenu qu’on aurait volontiers regardé sur la chaîne ESPN, un paquet de chips et un verre de bière à la main. Polsky y met en vedette trois génies du sport : le roi Pelé, le footballeur américain Jerry Rice et le hockeyeur sur glace Wayne Gretzky.

Christophe Narbonne
Affiche L'Arbre (Drvo)
3
L'Arbre

Le Portugais André Gil Mata a été l’élève de Béla Tarr en école de cinéma. Son premier long prouve qu’il en est aussi le digne héritier. Un vieil homme, dans une ville assiégée, collecte les bouteilles de ses voisins qu’il ramènera remplies d’eau potable. Un enfant tente d’échapper aux rafles des soldats nazis. Une forêt dans laquelle ils vont se croiser. Voici les trois temps d’un récit tout entier contenu dans ces trois phrases et qui ne se donne pas facilement. Il exige attention et patience dans son entame pour s’y glisser.

Thierry Chèze
Affiiche Détective Conan
3
Detective Conan- The Scarlet Bullett

Durant près de deux heures, Détective Conan : The Scarlet Bullet ne cherche jamais à dissimuler sa nature télévisuelle avec son intro façon générique rappelant en accéléré les prémisses de la série (un détective lycéen génial, s'est fait rapetisser dans le corps d'un gamin de 7 ans à cause d'une drogue, résout toujours des enquêtes en essayant de cacher sa vraie identité).

Sylvestre Picard