Toutes les critiques de La Soif du mal

Les critiques de la Presse

  1. Pariscope
    par Virginie Gaucher

    Comment transformer un modeste roman noir en un sulfureux et magistral combat entre le bien et le mal ? En confiant la réalisation du film à Orson Welles. Avec « La soif du mal », le réalisateur reprenait le chemin d' Hollywood après un exil de 9 ans et réalisait une œuvre brillante, une tragédie où s'opposent deux conceptions du monde et de la justice. Un policier mexicain en voyage de noces enquête sur le meurtre d'un riche Américain et de sa maîtresse. Sur sa route, un flic américain tout-puissant et corrompu. Les acteurs sont magnifiques surtout Orson Welles, méconnaissable, qui incarne ce personnage démesuré, malsain, monstrueusement génial. Un chef d'œuvre du film noir en copies neuves et dans sa version restaurée d'après des écrits de Welles, présenté en hommage à Charlton Heston.