barbares netflix
netflix

La presse allemande n'est pas tendre envers ce premier drama historique local produit par Netflix, mais dans l'ensemble, la série a réussi à séduire.

En tête des programmes les plus regardés en France sur Netflix depuis ce week-end, Barbares est la première série historique allemande de Netflix. Elle se passe en l'an 9 apr. J.-C., alors que des tribus germaniques tentent de repousser les Romains pendant la bataille de Teutobourg. Produite par Gaumont, elle centre son action autour de la célèbre bataille de Varus, dans la forêt de Teutoburg, qui est devenue un événement fondateur de l'histoire de l'Europe. Un drama brutal et spectaculaire à la Vikings, qui a plutôt convaincu la critique mondiale :


IGN trouve ainsi que Barbares "conviendra parfaitement à ceux qui aiment la dramatisation solennelle et directe des batailles historiques qui ont changé le cours de l'Histoire."

Decider juge que la série "ne fait rien que nous n'ayons déjà vu auparavant, mais elle étanchera votre soif de sang, et vous offrira aussi un ou deux moments d'humour".

Ready Steady Cut salut un "drama historique solide, beau et joliment produit avec une bonne dose d'images spectaculaires."

The Review Geek admet que Barbares "est très agréable sur le moment, mais aussi instantanément oubliable une fois terminée. C'est dommage car il y avait certainement plus de potentiel avec cette histoire".

Pour Forbes, Barbares demeure "une excellente série qui révèle un événement historique clé en Europe à travers une histoire passionnante d'amour, d'amitié, de trahison et de vengeance." Le papier met en avant "l'excellente conception de la production, les grandes performances, en particulier du trio principal Jeanne Goursaud , David Schütter et Laurence Rupp, et la merveilleuse cinématographie de la série."

Le site allemand RND est sur la même longueur d'ondes et trouve que "les scènes d'action sont parfaitement exécutées et filmées et le rouge des manteaux romains brille comme dans Gladiator de Ridley Scott".

Mais les autres médias germaniques ne sont pas aussi emballés par le péplum allemand de Netflix. Dans Weser Kurier, le journaliste estime que Barbares "transforme les événements historiques autour de la bataille de Varus en un feuilleton avec de beaux Romains et des peuples germaniques robustes. Le plus grand problème étant l'historicité supposée de la série. Sous le couvert d'une leçon d'Histoire, elle répand de demi-connaissances. Le contexte historique se réduit à quelques faits clés et ne sert que de légitimation à une variante allemande du mélange amour, violence et mythologie nordique, très en vogue depuis Game of Thrones et Vikings".

Der Spiegel est encore plus cinglant : "Malheureusement, Barbares ressemble parfois à une troupe de théâtre amateur en train de répéter sur une scène en plein air, ce qui transforme du pathétique en une comédie involontaire..."

A lire aussi sur Première