Promising young woman de Emerald Fennell
Focus Features

Le premier long métrage d'Emerald Fennell est porté par la superbe (comme toujours) Carey Mulligan

Pour venger son amie qui s'est suicidée après avoir été violée, Cassie fait semblant de picoler dans des bars pour se faire draguer et ramener chez des mecs, et les confronter à leur comportement de prédateurs et de violeurs. Qu'est-ce qui pourrait mal se passer ? Les amateurs de rape and revenge gore et violent en seront pour leurs frais : la promo de Promising Young Woman a beau promettre une chasse ouverte au mec relou, le propos d'Emerald Fennell est plus subtil. La réalisatrice (également actrice, et showrunner de la saison 2 de Killing Eve) choisit le registre de la comédie noire, et veut déconstruire -avec plus de pédagogie qu'on ne le mérite- autant les comportements malsains masculins que le genre même du rape and revenge.

Résultat, une comédie noire (couronnée par un Oscar du scénario) joliment shootée dans des décors banlieusards US à la fois pop et cauchemardesques, qui ne manque pas de piment, avec un casting très bien trouvé -mention spéciale au couple de parents de notre héroïne, joué avec une justesse folle et une sensibilité surprenante par Clancy Brown et Jennifer Coolidge (alias « Stifler's Mom », mais oui). Mais le film aurait sûrement mérité -à l'instar des spécimens d'homme que Cassie aligne- quelques bons coups de fusil à pompe dans les parties, par-çi-par-là. Ceci dit, la violente noirceur de la fin ne manquera pas de vous laisser une cicatrice, longtemps après la fin du générique.

De Emerald Fennell. Avec Carey Mulligan, Alison Brie, Bo Burnham... Durée 1h54. Sortie le 26 mai 2021