AFFICHE
4
LES CHOSES QU’ON DIT, LES CHOSES QU’ON FAIT

C’est en 1999 qu’on a découvert en salles le travail d’Emmanuel Mouret. Tout juste diplômé de la Fémis, son film de fin d’études, Promène-toi donc tout nu !, connaît en effet les honneurs du grand écran. Il y joue lui-même un jeune homme soumis à un ultimatum (24 heures pour décider s’il vit ou non avec sa copine) et à qui sa meilleure amie propose de jouer à être sa petite amie pendant cette journée pour lui prouver que toutes les filles se valent. Promène-toi donc tout nu !

Thierry Chèze
AFFICHE
4
ANTOINETTE DANS LES CÉVENNES

On a découvert Caroline Vignal en 2000 avec son premier long métrage, Les Autres Filles. Un récit initiatique sur les premiers émois d’une ado cherchant à s’extraire d’un cocon familial en pleine déliquescence. Sélectionné à la Semaine de la critique et accueilli chaleureusement par la critique, ce film n’a pourtant pas permis à sa réalisatrice d’enchaîner… Et ce n’est donc que vingt ans plus tard qu’elle nous donne de ses nouvelles avec ce qui est à ce jour l’un des plus beaux scénarios de cette année 2020.

Thierry Chèze
J'irai mourir dans les Carpates affiche
2
J’IRAI MOURIR DANS LES CARPATES

Vous connaissez forcément sa trogne d’indécrottable voyageur, qui a fait son métier de se filmer autour de la planète, alors qu’il négocie avec les locaux un coin où passer la nuit. Antoine de Maximy passe pour la première fois à la fiction cinématographique avec J’irai mourir dans les Carpates, déclinaison de son émission phare, J’irai dormir chez vous (qui avait donné naissance en 2008 à un épisode sur grand écran : J’irai dormir à Hollywood).

François Léger
Adolescentes (2020)
4
ADOLESCENTES

En fin d’année dernière, le cinéaste Sébastien Lifshitz exposait au Centre Pompidou à Paris son imposante collection de photographies dites vernaculaires, nom barbare pour désigner les clichés non artistiques : photos de famille, publicitaires, scientifiques... Le cinéaste qui écume depuis son plus jeune âge les marchés aux puces à la recherche de cette production a priori jetable donc « impure » et « déconsidérée », nous avait alors dit ceci : « Il y a une mémoire derrière chacune de ces images. Elles délivrent une vérité documentaire incomparable.

Thomas Baurez
4 YUKI, LE SECRET DE LA MONTAGNE MAGIQUE

 

Sylvestre Picard
La Daronne
2
LA DARONNE

Attention, il y a une légère tromperie sur la marchandise : la bande-annonce de La Daronne fait mine de nous vendre une comédie décontractée à la Romain Gavras, façon Le Monde est à toi, avec Isabelle Huppert en dealeuse de shit toisant des cailleras en survêt et tout un tas de répliques formatées pour devenir cultes (« La galérance, elle est finie ! »). De loin, le film ressemble ainsi à un nouveau spécimen de cette « Zazasploitation » qui fait fureur depuis le Elle de Paul Verhoeven. « Zazasploitation » ?

Frédéric Foubert
AFFICHE
3
LE FANTÔME DE LAURENT TERZIEFF

Qu’il est bon d’entendre la voix (si belle voix !) de Laurent Terzieff parler de son métier, de sa vie, des acteurs et des auteurs. Le principal attrait de ce documentaire complet est qu’il laisse la parole au comédien et metteur en scène décédé en 2010, grâce à un excellent travail de recherche d’archives. Les nombreux témoignages de proches (acteurs qu’il a dirigés, auteurs qu’il a mis en scène...) viennent habilement compléter ce portrait complexe d’une figure artistique majeure du XXe siècle.

Sophie Benamon
AFFICHE
3
LES NOUVELLES AVENTURES DE RITA ET MACHIN

Un an et demi après une première compilation de courts métrages, revoici la petite Rita et son chien Machin, ces personnages créés par des Français en BD et adaptés par des Japonais en série d’animation. Si vous ne connaissez pas, c’est l’occasion de vous plonger avec vos enfants dans leurs aventures pleines de fantaisie, au trait délicat et à l’animation stylée.

Christophe Narbonne
AFFICHE
3
CYRIL CONTRE GOLIATH

Il y a vingt ans, Pierre Cardin s’est pris de passion pour Lacoste, dans le Luberon. Il achète d’abord le château du marquis de Sade pour le rénover, puis des dizaines de maisons qu’il réaménage pour les laisser vides. Enfant de ce village monté à Paris, Cyril Montana a décidé de lutter contre cette collectionnite aiguë qui fait crever à petit feu Lacoste en oubliant que l’endroit a été bien avant Cardin (qui le voit comme « Ploucland ») un haut lieu de culture (des artistes venus du monde entier y ont vécu).

Thierry Chèze
AFFICHE
3
ROCKS

Après les deux longs Rendez-vous à Brick Lane et Les Suffragettes, Sarah Gavron poursuit avec bonheur dans la voie d’un cinéma sociétal qui fait la part belle aux personnages féminins complexes. Rocks est une ado noire britannique de 15 ans dont la mère, un beau jour, disparaît. Pour échapper aux services sociaux qui la sépareraient de son petit frère, elle tente d’élaborer une stratégie dont l’issue paraît inéluctable. Mais le talent de Gavron est justement de ne jamais succomber à la noirceur facile.

Thierry Chèze
AFFICHE
3
SOLE

Pour son premier long métrage, Carlo Sironi propose une plongée dans l’Europe des laissés-pour-compte de la mondialisation. À 22 ans, Ermanno gagne sa vie avec divers trafics. Mais son oncle lui propose un tout autre type de petit boulot : veiller sur Lena, une Polonaise qu’il a fait venir accoucher en Italie, car elle porte l’enfant qu’il doit adopter avec son épouse. Là, le film se métamorphose. La chronique sociale se mue en réflexion subtile sur la parentalité.

Thierry Chèze
REMEMBER ME
1
REMEMBER ME

Dans Les Plus Belles Années d’une vie, Claude Lelouch orchestrait les retrouvailles entre Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée, lui ailleurs, dans son monde, elle terrienne et solaire, déterminée à lui faire recoller les fragments épars de leur mémoire commune. Martín Rosete reprend le même principe en l’inversant : Bruce Dern « s’infiltre » dans une maison de repos spécialisée où séjourne Caroline Sihol, son amour de jeunesse atteinte d’Alzheimer qu’il va tenter de ramener à la lumière.

Christophe Narbonne
AFFICHE
3
LES JOUEUSES #PASLÀPOURDANSER

On a découvert Stéphanie Gillard en 2018 avec The Ride, un passionnant documentaire sur le peuple sioux des grandes plaines du Dakota. La voici de retour au milieu d’une autre tribu. La meilleure équipe de foot féminine de France et d’Europe : l’Olympique lyonnais. Car, alors que son homologue masculin court en vain après un trophée européen, l’équipe de Wendy Renard fait parler la poudre et les chiffres : 6 victoires en 8 finales de Ligue des champions (MAJ, elle vient de remporter sa septième) !

Thierry Chèze
AFFICHE
2
UN SOUPÇON D'AMOUR

À 90 ans, Paul Vecchiali fait partie des cinéastes inclassables du cinéma français. Qu’il révèle nos abîmes, dénonce nos faiblesses ou explore les relations amoureuses, le réalisateur s’attache à varier les styles. Avec Un soupçon d’amour, il brouille encore les pistes. Retrouvant son interprète de Rosa la rose, fille publique Marianne Basler, il dresse le portrait d’une comédienne qui, lassée par son métier et son mari qui la trompe, va prendre du champ à la campagne avec son jeune fils. Entre fantaisie et vaudeville, l’intrigue laisse un peu dubitatif.

Sophie Benamon
AFFICHE
3
À MA PLACE

Que reste-t-il des espoirs suscités par les manifestations Nuit debout nées dans la foulée de l’instauration de la loi Travail en mars 2016 ? La documentariste Jeanne Dressen ne se pose pas la question en ces termes, mais dresse le portrait d’une femme en lutte, Savannah, investie corps et âme dans ces rassemblements où elle invite les gens à s’exprimer. Savannah, issue d’un milieu populaire, est jeune, pleine d’énergie, mais des examens qui pourraient conditionner son avenir l’obligent à faire un choix : rester Debout ou assise face à ses livres.

Thomas Baurez
AFFICHE
3
EMA

Pablo Larraín a l’habitude de regarder dans le rétroviseur son Chili natal (Tony Manero, No, Neruda...) ainsi que les États-Unis (Jackie). Avec à chaque fois une maîtrise formelle qui nourrit la puissance de son récit. Ce dialogue parfait entre fond et forme se fissure quelque peu avec cet Ema qui ramène le cinéaste dans son époque. Ema est une jeune danseuse mariée à un chorégraphe de renom et fracassée par une adoption qui a tourné court : incapables de s’en occuper, ils ont été obligés de rendre leur petit garçon au bout d’un an.

Thierry Chèze
AFFICHE
2
POISSONSEXE

Auteur du formidable documentaire Swagger, Olivier Babinet avait débuté dans le long métrage par la fiction avec le bien secoué Robert Mitchum est mort. Et c’est quand il arpente ce même ter- rain poétique et décalé que Poissonsexe séduit pleinement. On y suit le quotidien d’un physicien en proie à deux obsessions très complémentaires. D’un côté, tenter de redonner aux poissons l’envie de copuler. De l’autre, devenir père lui-même alors que dans sa ville il ne reste plus que trois femmes en âge de procréer.

Thierry Chèze
AFFICHE
3
POLICE

De Nettoyage à sec Blanche comme neige en passant par Coco avant Chanel ou Gemma Bovery, Anne Fontaine a toujours pris soin de ne jamais se répéter. En adaptant le roman de Hugo Boris, elle plonge dans deux sujets d’actualité brûlants : la police – à l’image abîmée par les violences récentes – et l’immigration clandestine. Son récit se concentre sur trois flics parisiens contraints d’accepter une mission hors de leurs compétences : la reconduite d’un étranger à l’aéroport de Roissy afin qu’il y soit expulsé.

Thierry Chèze
AFFICHE
3
ANTIGONE

La tragédie d’Antigone transposée après quelques changements dans le Québec contemporain avec, au centre du drame, une famille issue de l’immigration. Des réseaux sociaux à la place du chœur, du rap, les petites frappes d’une cité HLM à la place des Labdacides (la dynastie d’Œdipe régnant sur Thèbes – vous aurez au moins appris un truc)... La fondation du drame reste la même qu’au temps d’Eschyle : faut-il suivre son cœur ou la loi des hommes ?

Sylvestre Picard
Énorme
2

Pour

La Rédaction
AFFICHE
4
LA JEUNE FILLE À L’ÉCHO

« L'été est fini » : la morale de cette petite histoire d'enfance située au bord de la Mer Baltique dans les années 60 est simple, lumineuse et douloureuse comme les reflets du soleil sur l'eau captés par la caméra du cinéaste lituanien Arūnas Žebriūnas -premier à avoir adapté Saint-Exupéry dans les années 60. Cette ressortie en salles de ce film rare de 1964, restauré, est une jolie petite surprise.

Sylvestre Picard
AFFICHE
2
SPYCIES

La scène d’ouverture (la course-poursuite d’un chat-espion qui doit récupérer une mallette) donne une bonne idée du talent d’Ivernel : énergie et fluidité impressionnantes, découpage dynamique, lisibilité des enjeux impeccable… Ce type-là (à qui l’on doit les beaux Chasseurs de dragons et Ballerina) sait diriger une scène d’action, c’est sûr. Parfaitement exécuté et designé, ce film d’animation franco-chinois n’a donc rien à envier aux blockbusters américains. On regrettera donc d’autant plus que le scénario ne soit jamais à la hauteur de sa réalisation.

Pierre Lunn
AFFICHE
4
DANS UN JARDIN QU'ON DIRAIT ÉTERNEL

Au début des années 90, Noriko, une jeune étudiante sage et mélancolique, ne sait pas quoi faire de sa vie. Ses parents lui proposent de suivre avec sa cousine plus délurée l’enseignement d’une voisine, madame Takeda, maître en cérémonie du thé. C’est le début d’un long apprentissage. Très long, très lent, très dur : Dans un jardin qu’on dirait éternel a beau s’étaler sur une vingtaine d’années, le temps qui passe n’est jamais un poids mort.

Sylvestre Picard
Tenet affiche française
3
TENET

"Ce que je cherchais, ce n'était pas à faire un James Bond en tant que tel. Je voulais plutôt retrouver mes sentiments d'enfant face à ces films. Une sensation. Tenet, c'est ça : ma tentative de recréer l'excitation que j'avais face à ces divertissements à grande échelle, ce que j'ai pu ressentir en découvrant ces films.

Sylvestre Picard
AFFICHE
2
MADAME

Il y a quelque chose de profondément touchant dans ce Madame, centré autour du dialogue à la fois réel et fictif entre le réalisateur avec sa grand-mère. D’un côté, une femme qui s’est conformée toute sa vie à ce qu’attendait son milieu, de l’autre un jeune homme qui lutte avec lui-même pour avouer à sa famille son homosexualité. Dans le milieu très bourgeois dans lequel il évolue, il est programmé à la fois pour reprendre l’affaire de papa et pour épouser une fille de bonne famille. Il va rejeter les deux.

Sophie Benamon
Petit pays (2020)
3
PETIT PAYS

Après avoir porté à l’écran La Promesse de l’aube de Romain Gary, Eric Barbier se confronte à une autre enfance, celle racontée par Gaël Faye dans Petit Pays. L’action du roman débute en 1992, au cœur des jeux d’un garçon de dix ans, Gabriel, élevé au Burundi entre un père français et une mère rwandaise. Le réalisateur retranscrit par de jolies scènes les saveurs d’un paradis perdu et parvient à traduire l’écriture fine de Gaël Faye sur le quotidien à Bujumbura en authentiques moments d’Histoire où la banalité s’inscrit en pointillés.

Sophie Benamon
AFFICHE
3
CITOYENS DU MONDE

Gianni Di Gregorio est venu sur le tard derrière la caméra : en 2008, à 59 ans, juste après avoir co-écrit Gomorra. Ce premier long, Le Déjeuner du 15 août - dont il tient aussi le rôle principal – a remis au goût du jour un type de comédie italienne entre tendresse et autodérision, qu’on croyait définitivement morte et enterrée. Une voie qu’il n’a depuis jamais cessé d’approfondir avec Gianni et les femmes, le plus quelconque Bons à rien et ce Citoyens du monde qui marque son retour en forme.

Thierry Chèze
Effacer l'historique affiche
3
EFFACER L'HISTORIQUE

Ce sont deux voix qui font un bien fou. Un duo qui s’empare des laissés-pour-compte de plus en plus nombreux de notre monde pourtant de plus en plus riche. Ces antihéros magnifiques sublimés par deux cinéastes qui ont les pieds sur terre mais la tête dans les étoiles et transcendent ce quotidien angoissant et injuste. Leur nouvelle fantaisie sociale et poétique met en scène trois Don Quichotte s’attaquant aux moulins à vent des temps modernes. Trois voisins d’un lotissement d’une de ces villes moyennes françaises, épicentres du mouvement des Gilets jaunes.

Thierry Chèze
AFFICHE
1
POMPEI

Au milieu d’espaces arides et immenses, une sorte de station-essence, refuge d’une bande d’enfants et de jeunes adultes. Une fille se donne aux grands devant les petits qui ont percé un trou dans un mur. Le seul moyen de tromper l’ennui ? Oui, et ça vaut pour le spectateur. Car, à part ça, il ne se passe pas grand-chose d’excitant (au sens spectaculaire du terme) dans ce bout-à-bout de clichés autour de l’attente, du désir et de la violence sur fond d’ambiance de fin du monde.

Christophe Narbonne
AFFICHE
1
UNE BARQUE SUR L’OCÉAN

Parfois, le destin contraire des films est une histoire de timing. Quand il eut l’idée d’une relecture très libre du Martin Eden de Jack London, Arnold de Parscau (Ablations) ne se doutait pas que, juste avant, Pietro Marcello allait livrer une adaptation majeure de cette œuvre qui ne l’est pas moins. Du coup, cette Barque sur l’océan paraît évoluer dans des courants bien trop paisibles pour marquer les esprits.

Thierry Chèze