Date de sortie 10 septembre 2015
Avec Kyra Sedgwick, JK Simmons, W BAILEY G
Genre Série policière

Synopsis

Le bureau des Enquêtes Prioritaires accueille un nouveau patron... En l?occurrence, une patronne. Brenda Leigh Johnson, formée à la CIA, débarque à Los Angeles pour prendre la tête de l?unité spécialisée dans les enquêtes à haut risque. Si elle ne manque pas de caractère, elle doit avant tout faire ses preuves au sein d?une équipe presque exclusivement masculine et surtout peu ouverte à ses méthodes très personnelles.Pourtant les faits sont là et les résultats aussi. Son intuition et son acharnement lui permettent souvent d?aller au bout de la vérité. Et si le terrain n?est pas son lieu de prédilection, sa spécialité reste les interrogatoires, une discipline dans laquelle elle excelle en tant qu?ancien agent de la CIA.pagebreakInterview de Kyra Sedwick, héroïne de The Closer : " The Closer est le plus beau rôle qu?on pouvait m?offrir!" A 42 ans, l?héroïne de la beauté froide de The Closer est une actrice chaleureuse et comblée ! La série lui a ouvert les portes du succès. Elle voue d?ailleurs à son personnage une affection particulière, surtout dans cette saison 3 inédite, diffusée sur France 3, où Brenda tombe (enfin) le masque sur sa vie affective. Rencontre.  Brenda est votre premier grand rôle à la télé. Pourquoi l?avoir accepté ?Auparavant, l?idée de jouer dans une série policière me fichait une peur panique. J?avais même refusé plusieurs épisodes de  New York District car suivre les enquêtes à la télé, ça m?ennuie ! Pour  The Closer , c?était différent. Les personnages de Brenda et de ses coéquipiers sont un peu excentriques et très attachants. La série évoque les problèmes de société comme le racisme, l?homophobie, les carences budgétaires de la police. Et elle est autant centrée sur les personnages que sur les intrigues. «Killeuse» inflexible dans le boulot, Brenda est vulnérable dans la vie. Vous reconnaissez-vous dans ses faiblesses ?Evidemment, puisque j?ai même imaginé certains de ses défauts : par exemple, elle est "accro" aux pâtisseries industrielles qu?elle ingurgite pour se calmer après un interrogatoire. Nous les Américaines, on aimerait être comme vous, les Françaises: manger avec plaisir, sans culpabilité, et savoir s?arrêter quand on est rassasié. L?Amérique est obsédée par les régimes et le modèle des mannequins ou actrices filiformes. Résister à ses pulsions reste une lutte pour Brenda , ça la rend plus humaine. Comme le fait de perdre tout le temps ses clés. Et vous, votre pêché mignon ?Le chocolat ! J?en ai toujours dans ma loge. Mais il m?arrive souvent de moins dîner pour compenser mes écarts. Que peut-on attendre de cette troisième saison ?Elle parle des parents de Brenda , du couple qu?elle forme avec l?agent Fritz et de son "clan", l?unité spéciale de la police. Ses partenaires commettent des actes illégaux et elle, si droite, est tiraillée entre le devoir et la loyauté envers ses "gars". Elle souffrira aussi de problèmes de santé. Mais le plus drôle est l?inversion des rôles. Fritz ( Jon Tenney) devient un peu la "fille" de l?histoire sentimentale : c?est lui qui veut s?engager, elle pas. Et vous, mariée depuis dix-neuf ans à l?acteur Kevin Bacon et mère de deux enfants, quels conseils donneriez-vous à votre personnage ?Je lui dirais: ton petit ami est génial, ne le lâche pas ! Pour être heureux en couple, il ne faut pas craindre de faire un bout de chemin ensemble, de se mettre à nu. Mais c?est justement le problème de Brenda . Elle préfère fuir plutôt que se dévoiler, et se cacher des autres comme d?elle-même finalement? C?est un de ses paradoxes les plus fascinants: dotée d?un sens aigu de l?analyse dans son travail, elle manque cruellement de clairvoyance pour ce qui la concerne. N?est-ce pas trop difficile de vivre six mois par an à Los Angeles avec une famille à New York ?Depuis bientôt quatre ans, c?est devenu une habitude. Notre fils aîné, Travis, est parti à l?Université. Sosie, notre fille, vit avec Kevin dans notre appartement de Manhattan. Et moi je suis à L.A. pour le tournage de la série. Mais quand je rentre à la maison, je me consacre à ma famille, plus que la plupart des mères qui travaillent. Kevin a réalisé deux épisodes de  The Closer . C?était bon de l?avoir avec moi quelques semaines sur la Côte Ouest. Vous êtes venue plusieurs fois en France, aux festivals de Cannes et de Deauville. Quelles sont vos impressions de notre pays ?Je trouve les Françaises magnifiques. Elles ont su garder le sens des réalités. Après 30 ans, elles semblent plus épanouies, leur charme les rend séduisantes. Quadragénaire, je m?y sens mieux acceptée, mieux dans ma peau. Le jeunisme fait des ravages à Hollywood. Or, j?estime avoir plus à offrir à 42 ans qu?à 20 ans, comme comédienne et comme femme.  The Closer est le plus beau rôle qu?on pouvait m?offrir aujourd?hui. Je languis de revenir à Paris pour rencontrer les fans!  Interview réalisée par Christelle Laffin

Photos

DR
DR

The Closer : L.A. Enquêtes Prioritaires

The Closer : L.A. Enquêtes Prioritaires