Titre original The East
Date de sortie 10 juillet 2013
Réalisé par Zal Batmanglij
Avec Brit Marling , Alexander Skarsgard , Ellen Page
Scénariste(s) Brit Marling, Zal Batmanglij
Distributeur 20th Century Fox
Année de production 2013
Pays de production US
Producteurs Ridley Scott Brit Marling Tony Scott
Genre Drame

Synopsis

Ancien agent du FBI, Sarah Moss travaille désormais pour une agence de renseignement privée, qui protège les intérêts de puissants hommes d'affaires. Elle reçoit pour mission d'infiltrer The East, un mystérieux groupuscule éco-terroriste qui s'attaque aux multinationales coupables de dissimuler leurs agissements criminels.Déterminée, ultra entraînée, Sarah parvient à s'intégrer au groupe malgré leur méfiance, et doit même participer à leur prochaine action. Mais plus elle vit avec les membres passionnés de The East, en particulier Benji, l'anarchiste, plus elle se sent écartelée entre les deux mondes et s'interroge sur elle-même...

Toutes les séances de The East

Photos de The East

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

The East

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

The east

Affiche Française

Critiques de The East

  1. Première
    par Gérard Delorme

    Pour leur seconde collaboration, Zal Batmanglij et la comédienne-scénariste-productrice Brit Marling s’attaquent à un sujet sensible avec force et mesure. Si The East n’a aucun mal à mettre le spectateur de son côté lorsqu’il évoque les agissements d’entreprises pollueuses ou criminelles, le film prend plus de précautions pour évoquer la complexité d’un mouvement activiste. Adoptant le point de vue objectif de l’agent infiltré, il dévoile un esprit anarchiste et communautaire méthodiquement entretenu, mais qui laisse chacun libre de s’exprimer ou de partir quand il veut. Or, paradoxalement, le groupe n’existerait passans son leader charismatique, joué par Alexandre Skarsgård. Une inévitable liaison ajoute un élément humain à l’intrigue dont la résolution risque de dérouter les adeptes du vieux dogme selon lequel « il faut choisir son camp ». Le film montre que la réalité est plus compliquée.