Titre original Salvo
Date de sortie 16 octobre 2013
Réalisé par Fabio Grassadonia, Antonio Piazza
Avec Saleh Bakri , Luigi Lo Cascio , Mario PUPELLA
Scénariste(s) Fabio Grassadonia, Antonio Piazza
Distributeur Bodega Films
Année de production 2013
Pays de production FR,IT
Genre Drame

Synopsis

Salvo est un homme de main de la mafia sicilienne, solitaire, froid, impitoyable.  Alors qu’il s’introduit dans une maison pour éliminer un homme d’une bande rivale, il découvre Rita. La jeune fille est aveugle et assiste impuissante à l’assassinat de son frère.  Quelque chose d’extraordinaire se produit lorsque Salvo décide de laisser la vie sauve à ce témoin. Désormais, hantés, l’un et l’autre par le monde auquel ils appartiennent, ils sont liés à jamais.

Offres VOD de Salvo

UniversCiné SD HD UniversCiné 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Cinemasalademande HD SD Cinemasalademande 3.99 € Louer

Toutes les séances de Salvo

Photos de Salvo

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Salvo

Salvo

Salvo

Salvo

Salvo

Salvo

Salvo

Salvo

Affiche Française

Critiques de Salvo

  1. Première
    par Gérard Delorme

    Sur le papier, la proposition est plutôt alléchante puisque la fille non-voyante recouvre partiellement la vue après sa rencontre avec l’assassin de son frère. On anticipe alors des rebondissements intéressants. Mais les réalisateurs tardent à les développer, trop occupés qu’ils sont à traduire, sur un mode expérimental, les différences de perception entre le meurtrier qui privilégie la vision et sa protégée qui est tout ouïe. Aussi stupéfiant que cela puisse paraître, aucune exploitation n’est faite de cette fiction, qui aurait engagé le fi lm sur la voie séduisante du giallo. En lieu et place, Fabio Grassadonia et Antonio Piazza ont privilégié une approche naturaliste afin d’étudier les états d’âme d’un tueur en proie au remords et l’hypothèse d’un début de relation avec sa captive. Par conséquent, la dernière partie de ce premier film s’installe dans un psychodrame statique et théâtral, qui débouche sur un dénouement prévisible et forcément déprimant.