Titre original Mientras Duermes
Date de sortie 28 décembre 2011
Réalisé par Jaume Balagueró
Avec Marta Etura , Luis Tosar , Alberto San Juan
Scénariste(s) Alberto Marini
Distributeur Le Pacte
Année de production 2011
Pays de production ESPAGNE
Genre Thriller

Synopsis

César est un gardien d’immeuble toujours disponible, efficace et discret.Disponible pour s’immiscer dans la vie des habitants jusqu’à les connaître par coeur ; discret quand il emploie ses nuits à détruire leur bonheur ; efficace quand il s’acharne jusqu’à l’obsession sur Clara, une jeune femme insouciante et heureuse…

Offres VOD de Malveillance

CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 7.99  € Acheter 0  € Abonnement
SFR HD SD SFR 2.99 € Louer
UniversCiné SD UniversCiné 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
MYTF1VOD SD MYTF1VOD 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Photos de Malveillance

DR
DR

Malveillance

Malveillance

Critiques de Malveillance

  1. Première
    par Thomas Agnelli

    Hâtivement comparé à Alejandro Amenábar dès le début de sa carrière, Jaume Balagueró a toujours cherché à provoquer l’angoisse, avec pour objectif de devenir le nouveau Stuart Gordon. Après avoir réalisé deux [•REC], il s’essaie ici à un exercice de style « hitchcockien ». Ainsi débarrassé de la nécessité de se réinventer, Balagueró exploite les ficelles les plus classiques du « cauchemar en appartement », de l’invasion de cafards au chantage de la petite peste d’à côté. Pas de quoi se relever la nuit, donc. Ce qui sauve l’ensemble, ce n’est pas l’interprétation, trop inégale, ni la mise en scène, sans éclat, mais le goût du sadisme qu’affiche le cinéaste depuis La Secte sans nom, avec des personnages dont il prend plaisir à saloper le bonheur et des intrigues marquées par des épilogues très noirs. Pour le coup, on regretterait presque qu’il ne soit pas allé plus loin dans la transgression sexuelle.

  2. Première
    par Bernard Achour

    Dans le registre de l’angoisse qui grignote les nerfs jusqu’à l’exaspération, l’histoire de ce concierge qui développe une obsession maladive pour une des habitantes de son immeuble ne manque pas de savoir-faire.