Titre original Go Get Some Rosemary
Date de sortie 28 avril 2010
Durée 100 mn
Réalisé par Benny Safdie, Josh Safdie
Avec Ronald Bronstein , Sage Ranaldo , Frey Ranaldo
Scénariste(s) Benny Safdie, Josh Safdie
Distributeur Sophie Dulac Distribution
Année de production 2009
Pays de production Etats-Unis
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Après des mois de solitude, de tristesse, de distraction, de liberté, d'éloignement de ses enfants, Lenny, trente-quatre ans, les cheveux grisonnants, vient chercher ses enfants à l'école. Chaque année, il passe deux semaines avec ses fils Sage, neuf ans, et Frey, sept ans. Tout ce petit monde s'entasse comme il le peut dans un studio du centre de New York. Au fond, Lenny hésite entre être leur père ou leur copain, et voudrait que ces deux semaines durent six mois. Pendant ces quinze jours, un voyage dans le nord de l'état de New York, des visiteurs venus d'étranges pays, une mère, une petite amie, des couvertures "magiques", et l'anarchie la plus totale s'empare de leur vie. Le film est un chant du cygne au pardon et à la responsabilité, à la paternité, aux expériences personnelles, et à ce que l'on ressent quand on est déchiré entre l'enfance et l'âge adulte.

Offres VOD de Lenny & the Kids

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Lenny & the Kids

Photos de Lenny & the Kids

DR

Lenny And the Kids - Go get some Rosemary

Casting de Lenny & the Kids

Sage Ranaldo
Sage Sokol
Frey Ranaldo
Frey Sokol

Critiques de Lenny & the Kids

  1. Première
    par Stéphanie Lamôme

    Tourné dans la grande tradition du cinéma new-yorkais fauché post- Cassavetes (son pourri, lumière naturelle, caméra à l’épaule lancée à toute berzingue) ce petit film indépendant fait figure d’exception. Pas de poses arty (n’était cette apparition d’Abel Ferrara en SDF au coin d’une rue !), que de la sincérité à fleur de peau et un joyeux bordel triste. À travers, ce portrait d’un père tragiquement rigolo qui aimerait désespérément passer pour un superhéros aux yeux de ses fils, quitte à leur donner une overdose de somnifères pour leur éviter la déception de se réveiller seuls dans l’appartement, les frères Safdie captent une fuite en avant qui va droit dans le mur.