Date de sortie 28 mars 2018
Durée 83 mn
Réalisé par Jean Becker
Avec François Cluzet , Nicolas Duvauchelle , Sophie Verbeeck
Scénariste(s) Jean Becker, Jean-Christophe Rufin, Jean-Loup Dabadie
Distributeur Apollo Films
Année de production 2018
Pays de production France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Dans une petite ville, écrasée par la chaleur de l’été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d’une caserne déserte. Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit. Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère. Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes. Trois personnages et, au milieu d’eux, un chien, qui détient la clef du drame…

Offres VOD de Le Collier rouge

Imineo SD HD Imineo 5.99 € Louer 14.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 16.99  € Acheter
UniversCiné SD HD UniversCiné 5.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 7.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 9.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 5.99 € Louer 13.99  € Acheter

Toutes les séances de Le Collier rouge

Dernières News sur Le Collier rouge

Podcast Première : Jean Becker et Jean-Christophe Rufin évoquent le Collier Rouge

Le premier Podcast Premiere revient sur le film de guerre de Jean Becker qui adapte le roman de Rufin. Entretien exclusif.

Photos de Le Collier rouge

Critiques de Le Collier rouge

  1. Première
    par Sophie Benamon

    Ne vous fiez pas à l’affiche, Le collier rouge n’est pas ce dont il a l’air : l’histoire d’une « amitié » entre un homme et un chien. Adapté du roman éponyme de Jean-Christophe Rufin, le film raconte le parcours d’un soldat pendant la première guerre mondiale sur le point d’être jugé pour un acte antipatriotique. Nicolas Duvauchelle est le héros insolent à la morgue frappée d’une gravité très touchante. Face à lui, François Cluzet est le militaire chargé de le juger. Nous sommes en 1919. Quatre ans de conflits ont transformé ces hommes. Si les deux comédiens sont parfaits, on peut regretter que l’adaptation trop sage de Jean Becker soit desservie par une langue empreintée et alourdie par des flashbacks. Toutefois, le propos sur le sens de l’héroïsme et du patriotisme offre une réflexion osée sur la guerre de 14-18.