Titre original L'età d'oro
Date de sortie 8 août 2018
Durée 94 mn
Réalisé par Emanuela Piovano
Avec Laura Morante , Eugenia Costantini , Elena Cotta
Scénariste(s) Francesca Romana Massaro, Gualtiero Rosella, Silvana Silvestri
Année de production 2016
Pays de production Italie
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Dans un petit village des Pouilles, Arabella, passionaria de cinéma, a lutté pour sauver sa petite salle en plein air. Son fils Sid n'a jamais accepté cette passion qui a tenu sa mère éloignée de lui. Il veut vendre le cinéma et en finir avec son passé. Mais les amis d'Arabella tentent de le convaincre de renoncer à son projet.

Offres VOD de L' Âge d'or des ciné-clubs : l'affaire Annabella Miscuglio

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de L' Âge d'or des ciné-clubs : l'affaire Annabella Miscuglio

Photos de L' Âge d'or des ciné-clubs : l'affaire Annabella Miscuglio

AFFICHE
Testukine / Jour2Fête / Kitchen Film / Rai Cinema
GALERIE
Testukine / Jour2Fête / Kitchen Film / Rai Cinema
GALERIE
Testukine / Jour2Fête / Kitchen Film / Rai Cinema
GALERIE
Testukine / Jour2Fête / Kitchen Film / Rai Cinema
GALERIE
Testukine / Jour2Fête / Kitchen Film / Rai Cinema
GALERIE
Testukine / Jour2Fête / Kitchen Film / Rai Cinema
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

L' âge d'or des ciné-clubs : l'affaire Annabella Miscuglio, Affiche

L' âge d'or des ciné-clubs : l'affaire Annabella Miscuglio, Affiche

Laura Morante (Arabella)

Laura Morante (Arabella)

Laura Morante (Arabella)

Laura Morante (Arabella)

Laura Morante (Arabella)

Laura Morante (Arabella)

Dil Gabriele Dell'Aiera (Sid)

Dil Gabriele Dell'Aiera (Sid)

Giulio Scarpati (Bruno), Giselda Volodi (Rosaria), personnage

Giulio Scarpati (Bruno), Giselda Volodi (Rosaria), personnage

Casting de L' Âge d'or des ciné-clubs : l'affaire Annabella Miscuglio

Elena Cotta
Sigra Furchì

Critiques de L' Âge d'or des ciné-clubs : l'affaire Annabella Miscuglio

  1. Première
    par Maxime Grandgeorge

    Le sixième long-métrage d’Emanuela Piovano joue sur la nostalgie du cinéma mais n’en tire pas grand-chose. Sid est chargé de décider du sort de l’Arena, ciné-club d’un petit village des Pouilles laissé orphelin par le décès d’Arabella, sa mère. Les amis de l’ex-gérante le convaincront-ils de ne pas vendre ? Le film navigue péniblement entre une réflexion sur la relation mère-fils et un hymne à la gloire du septième art, sans jamais convaincre ni dans l'un ni dans l'autre registre.