Titre original Harry Brown
Date de sortie 12 janvier 2011
Réalisé par Daniel Barber
Avec Michael Caine , Emily Mortimer , Charlie Creed-Miles
Distributeur Surreal Distribution
Année de production 2011
Pays de production GB
Producteurs Kris Thykier
Genre Thriller

Synopsis

Ancien marine à la retraite, Harry Brown vit dans un quartier difficile de Londres. Témoin de la violence quotidienne engendrée par les trafics de toute sorte, il évite soigneusement toute confrontation et invite son vieil ami Leonard à en faire de même. Le jour où l’inspectrice Frampton lui annonce le meurtre de Leonard, Harry, dévasté, ne peut que constater l’impuissance de la police. Un soir, en rentrant du pub, il se retrouve face à un junkie qui le menace d’un couteau. Malgré les effets de l’alcool, Harry retrouve d’anciens réflexes.

Offres VOD de Harry Brown

Imineo SD Imineo 7.99  € Acheter
Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 7.99  € Acheter

Photos de Harry Brown

DR
PRODUCTION / PRESCIENCE
PRODUCTION / PRESCIENCE
PRODUCTION / PRESCIENCE
PRODUCTION / PRESCIENCE
PRODUCTION / PRESCIENCE
PRODUCTION / PRESCIENCE

Harry Brown

HARRY BROWN (2009)

HARRY BROWN (2009)

HARRY BROWN (2009)

HARRY BROWN (2009)

HARRY BROWN (2009)

HARRY BROWN (2009)

Critiques de Harry Brown

  1. Première
    par Julien Welter

    Bien sûr, Harry Brown a un faux air de Gran Torino sous le ciel gris d’Angleterre – une icône du 7e Art enfile à nouveau le costume de dur à cuire qui l’a rendue célèbre pour livrer un dernier combat contre des jeunes à qui il faut tirer l’oreille. Néanmoins, deux choses court circuitent le rapprochement. D’abord, sir Michael Caine est issu
    d’un quartier similaire à celui qui est décrit, où il fut lui-même un voyou. Son retour aux sources confère alors au film une jolie profondeur. Ensuite, l’acteur n’aime pas les violons. Le pardessus noir qui rappelle celui qu’il portait dans La Loi du milieu (1971) annonce une vengeance froide. Le réalisateur évacue d’ailleurs le commentaire social (un peu réac) pour s’astreindre à un film de justicier fatigué. Malgré quelques scènes mal négociées, dont une descente trop longue chez un dealer, le tout est sombre, sec et sans espoir. Du bon ouvrage.