DR

Au programme du petit écran ce soir : le succès surprise qui relança la carrière de Keanu Reeves, une dernière session de rattrapage pour cette année spéciale pour la saga de Robert Zemeckis et l'un des rôles les plus mythiques d'Al Pacino.

John Wick de Chad Stahelski et David Leitch

Depuis la mort de sa femme bien-aimée, John Wick passe ses journées à retaper sa Ford Mustang de 1969, avec pour seule compagnie sa chienne Daisy. Il mène une vie sans histoire, jusqu’à ce qu’un malfrat sadique nommé Iosef Tarasof  remarque sa voiture. John refuse de la lui vendre. Iosef n’acceptant pas qu’on lui résiste, s’introduit chez John avec deux complices pour voler la Mustang, et tuer sauvagement Daisy… John remonte la piste de Iosef jusqu’à New York. Un ancien contact, Aurelio, lui apprend que le malfrat est le fils unique d’un grand patron de la pègre, Viggo Tarasof. La rumeur se répand rapidement dans le milieu : le légendaire tueur cherche Iosef. Viggo met à prix la tête de John : quiconque l’abattra touchera une énorme récompense. John a désormais tous les assassins de New York aux trousses.

Après plusieurs années d'échecs ininterrompus, Keanu Reeves connaissait l'an dernier une renaissance inattendue avec John Wick, thriller nerveux co-réalisé par les anciens coordinateurs des cascades de la trilogie Matrix. Un film dans lequel l'ex-Neo s'en donne à pleine joie, comme le soulignait Première à l'époque : "Keanu Reeves ne fait peut-être que jouer quelqu’un qui se venge parce qu’on a tué son chien, mais John Wick est quand même son meilleur film depuis Matrix". Avec 86 millions de dollars de recettes, ce film au tout petit budget fut l'une des surprises de 2014, au point de donner lieu à une suite, John Wick 2, actuellement en cours de tournage et qui marquera la réunion de Keanu Reeves avec l'ex-Morpheus Laurence Fishburne.

John Wick est diffusé ce soir à 20h55 sur Canal+.

Retour vers le futur 3 de Robert Zemeckis

1985. Marty McFly a regagné la petite bourgade de Hill Valley après son périple mouvementé. Il reçoit une lettre de son vieil ami, Doc Brown, dont il n'avait plus de nouvelles, postée cent ans plus tôt, lui apprenant qu'il vit comme forgeron au Far-West.

Alors que l'on fêtait cette année le jour exact de l'arrivée de la Delorean dans le deuxième épisode, SyFy propose de redécouvrir une dernière fois le volet qui conclut la trilogie en beauté en 1990. Après une escapade dans le passé proche dans le premier Retour vers le Futur et un aller-retour dans le futur dans le second volet, la saga de Robert Zemeckis nous renvoie cette fois-ci à l'époque du Far West pour retrouver Doc et Marty, pour un résultat toujours aussi culte. Remixant allègrement les codes du western, ce Retour vers le Futur 3 sortit à peine six mois dans la foulée du deuxième épisode, attirant 1,7 millions de spectateurs en salles en France.

Retour vers le futur 3 est diffusé ce soir à 20h45 sur SyFy.

Serpico de Sidney Lumet

New York, 1971. Sur son lit d'hôpital, l'inspecteur Serpico, grièvement blessé, revoit sa vie passée... Dès son entrée dans la police, le jeune Serpico découvre la corruption du système. Son dégoût n'a d'égal que sa soif de justice et ses certitudes de voir une police propre. Serpico se fait muter de service en service jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il n'est qu'un jouet entre les mains d'intérêts puissants. Il se décide alors de tout révéler à un grand journal...

Avant d'être immortalisé dans le grand classique de Sidney Lumet, Frank Serpico est avant tout un véritable officier de police d'origine italienne, célèbre pour s'être élevé contre la corruption qui sévissait dans la police new-yorkais au début des années 1970. De l'histoire vraie du policier qui a fêté cette année ses 79 ans, Sidney Lumet en tira un chef-d'oeuvre du néo-noir en 1973, dans la foulée du scandale, qui offrit à Al Pacino l'une de ses performances les plus iconiques. Gros succès dans les salles obscures (30 millions de dollars de recettes pour 3 millions de budget), le film décrocha deux nominations aux Oscars et permit à Pacino de décrocher le premier de ses cinq Golden Globes du meilleur acteur.

Serpico est diffusé ce soir à 20h40 sur OCS Géants.