DR

Voici les trois films à ne pas manquer ce soir sur le petit écran.

Promised Land de Gus Van Sant

 

Steve Butler, représentant d’un groupe énergétique, se rend avec sa collaboratrice Sue Thomason dans une petite ville de campagne. Les deux employés sont convaincus que les habitants, durement affectés par la crise économique, seront disposés à accepter leur proposition – autoriser des forages dans leurs propriétés contre rémunération –, un revenu qu’ils ne peuvent refuser. Mais ce qui s’annonçait comme un jeu d’enfant pour le binôme se corse lorsqu’un enseignant respecté se met à formuler des critiques, soutenu par la campagne populaire d’un activiste écologiste, qui affronte Steve sur le plan personnel aussi bien que sur le plan professionnel.

Distingué à la Berlinale 2013 - il a reçu une mention spéciale du jury -, Promised Land est une comédie dramatique "où les enjeux sociaux, moraux et écolos le disputent à des portraits pleins de saveur et de justesse", écrivions-nous ainsi dans notre critique. Scénarisé par Matt Damon et John Krasinski et réalisé par Gus Van Sant, ce film, "l'un de ceux qui vous poursuivent longtemps", brille par son mélange "d'humour et d'émotion". Une belle surprise.

Un film diffusé ce mardi soir à 20h55 sur Arte.

2 Days in New York de Julie Delpy

 

Marion est désormais installée à New York, où elle vit avec Mingus un journaliste de radio, leurs deux enfants qu’ils ont eus de relations antérieures et un chat.Le couple est très amoureux ! Marion est toujours photographe et prépare son exposition. Son père, sa sœur et son petit copain (qui est en fait l’ex de Marion et qui n’était pas prévu du tout) débarquent à New York pour le vernissage. Le choc des cultures mais surtout les personnalités débridées des trois arrivants vont provoquer un véritable feu d’artifice entre Mingus, un vrai «newyorker», Marion disjonctée sur les bords, son père qui ne parle pas un mot d’anglais, sa sœur toujours en phase avec ses problèmes freudiens, et son petit ami... 

Après 2 Days in Paris, Julie Delpy a remis le couvert cette fois-ci à New York mais avec toujours autant de talent. "La réalisatrice sonde toujours avec autant de précision le fossé culturel qui sépare son pays natal et sa terre d'adoption", écrivait-on à la sortie du film. Elle signe ainsi une "comédie décontractée, mais jamais anodine, légère jusqu'au moment où l'émotion l'emporte sans prévenir" malgré quelques "égarements oniriques maladroits". 

2 Days in New York est diffusé à 22h30 sur France 4.

Good Kill d'Andrew Niccol 

 

Le Commandant Tommy Egan, pilote de chasse reconverti en pilote de drone, combat douze heures par jour les Talibans derrière sa télécommande, depuis sa base, à Las Vegas. De retour chez lui, il passe l’autre moitié de la journée à se quereller avec sa femme, Molly et ses enfants.Tommy remet cependant sa mission en question. Ne serait-il pas en train de générer davantage de terroristes qu’il n’en extermine ?L’histoire d’un soldat, une épopée lourde de conséquences.

Présenté à la Mostra de Venise 2014, Good Kill n'a pas totalement séduit lors de sa sortie. " Il y a des maladresses dans ce film à charge, plombé par de bonnes intentions qui le transforment parfois en manuel du type "Tout ce qu’il ne faut pas faire pour éviter le trouble de stress post-traumatique", écrivions-nous ainsi. Mais le film brille par sa "sincérité qui ne fait aucun doute" et offre une version de la guerre bien différente de celle de l'American Sniper de Clint Eastwood. Ce n'est déjà pas si mal.

Un long-métrage à retrouver ce mercredi soir à 21 heures sur Canal +.

Le reste du programme TV est ici.