Nom de naissance MIRANDE
Avis

Biographie

Pour lui, le cinéma ne fut qu'un prolongement du Boulevard, où il excella jusqu'en 1930 (le Chasseur de chez Maxim's, la Grande Vie, Embrassez-moi, etc.). Son style, volontiers caustique, se situe à mi-chemin de Capus et de Feydeau. Il a collaboré à un grand nombre de films (huit pour la seule année 1935 !) : adaptations de ses pièces, dialogues français de films américains (Big House), scénarios pour Fernandel ou Tino Rossi, etc. Ses meilleures réussites se situent dans le domaine de la comédie mondaine (Baccara, 1936 ; À nous deux madame la Vie, 1937) et du film à sketches (la trilogie Café de Paris, 1938 ; Derrière la façade, 1939 ; Paris-New York, 1940 ce dernier contenant des pointes que n'aurait pas désavouées Guitry). Pendant la drôle de guerre, Mirande se lance dans la satire politique, avec l'An 40 (1941), qui eut l'honneur d'être interdit par la censure vichyste à l'issue d'une unique projection (aucune copie ne subsiste). Ses travaux après guerre seront beaucoup moins personnels ; sa dernière participation à un dialogue de film date de 1954 (une énième version des Deux Orphelines de Giacomo Gentilomo). Il fut le compagnon de la turbulente Simone Berriau. On peut le regarder comme un témoin, à la fois sceptique, ironique et complaisant, d'une époque.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Baccara Réalisateur, Scénariste -
2015 Menilmontant Scénariste -
2015 A nous deux, madame la vie Réalisateur -
2015 Le grand refrain Réalisateur -
2015 Sept hommes... une femme Réalisateur -

Stars associées