Nom de naissance Shelagh Delaney
Nationalité Britannique
Genre Femme
Profession(s) Scénariste, Scénario original
Avis

Biographie

Née le 25 novembre 1939 à Broughton, dans la ville de Salford (Lancashire) en Angleterre, Shelagh Delaney est la fille de deux parents membres de la classe ouvrière anglaise (son père était contrôleur de bus). Plus qu’influencer la carrière de Delaney, cet environnement familial et l’appartenance socioculturelle de ses parents guidera tous ses choix littéraires et professionnels.Elle échoue à l’Eleven Plus Examination, examen de passage primaire qui détermine, à ce stade précis des études, le type de scolarité secondaire que l’élève doit entreprendre ; la Grammar School, la Secondary Modern School ou la Technical School. Déçue de ne pas rejoindre la Grammar Schhool, où elle aurait eu un cursus littéraire et linguistique, elle intègre la Broughton Secondary School. C’est au cours de ses années d’études dans cet établissement qu’elle voit, pour la première fois de sa vie, une représentation théâtrale ; une pièce montée par des amateurs et adaptée d’Othello de Shakespeare. Elle n’a alors que douze ans. Bien plus que la marquer, cette expérience la pousse définitivement vers sa vraie vocation ; elle s’emploie dès lors à l’écriture en dépit de son très jeune âge. En 1954, elle peut enfin être transférée à la Grammar School (à l’âge de 15 ans). Bien qu’elle réussisse son examen d’Ordinary Level de cinq années, elle réalise que les études sont bien loin de la passionner et décide, à l’âge de 17 ans, de quitter l’école pour intégrer le monde du travail. Elle enchaîne les petits boulots dans différents domaines ; assistante commerciale, employé dans un dépôt, ouvreuse…tout en gardant l’écriture comme sa principale et première vocation et passion.C’est à cette période précise de sa vie qu’elle commence à écrire Un goût de miel (A Taste of Honey), dramatique histoire de Jo, une adolescente issue d’un milieu ouvrier qui grandit dans un environnement pauvre et dépravé. Tombant enceinte d’un marin noir rencontré sur le port et voulant échapper à sa triste réalité, elle finit par se lier d’amitié avec un jeune homosexuel.La nouvelle, lui laisse un étrange et persistant goût d’inachevé dont elle ne comprend la nature qu’en voyant la représentation d’une pièce intitulée Variations on a Theme de Terence Rattigan. Elle en est vivement impressionnée. Mais cet effet, contrairement à ce qu’on pourrait croire, est loin d’être positif. Portant un jugement des plus sévères sur la pièce (et sur le théâtre contemporain en général), elle la trouve superficielle et futile et décide qu’elle peut faire mieux. Elle prend alors un congé de deux semaines et se consacre à la transformation de sa nouvelle en pièce.En 1958, Un goût de miel, dans sa nouvelle version trouve écho dans la vision artistique de la directrice du Théâtre Workshop Joan Littlewood (grand nom du théâtre populaire et militant britannique) qui croit fermement, tout comme Delaney, que les pièces devraient avoir pour thème commun et central les histoires de personnes ordinaires et non la vie trop facile de personnages lisses issus d’une classe moyenne beaucoup trop sage.La réalisatrice accepte donc de mettre en scène la pièce de la jeune dramaturge de 19 ans. C’est ainsi que l’œuvre est présentée pour la toute première fois, le 27 mai 1958, au Theatre Royal Stratford East dans le East End de Londres, avant d’être transférée au Wyndham’s Theatre, le 10 février 1959, dans le West End de la capitale britannique. La pièce connaît alors, au sein de ce théâtre, une très longue série de représentations réussies et acclamées, et récolte, dans la foulée, plusieurs récompenses. A New York, en1960, la pièce gagne un prix de dramaturgie et le 4 octobre de la même année, elle est présentée au Lyceum Theatre de Broadway où elle est interprétée par Joan Plowright, Angela Lansbury et Billy Dee Williams.Au bout de deux années d’une réussite fulgurante, Shelagh, en collaboration avec le réalisateur Tony Richardson, travaille sur le scénario d’une version cinématographique de la pièce jouée par Rita Tushingham, Dora Bryan et Murray Melvin. Le film, portant le même nom (Un goût de miel) et sorti en 1962, récolte six nominations aux BAFTA Awards de 1962 et en raflera quatre (Meilleure Actrice Britannique pour Bryan, Meilleur Film Britannique pour Richardson, Meilleur Espoir Féminin dans un premier rôle pour Tushingham et surtout Meilleur Scénario Britannique pour Delaney et Richardson), trois nominations, la même année, au Festival de Cannes dont il récoltera deux distinctions (Meilleur Acteur pour Melvin et Meilleur Actrice pour Tushingham) et Prix du meilleur scénario à la Writers' Guild of Great Britain pour les deux talentueux scénaristes. Le film devient dès lors l’une des œuvres clés de la Nouvelle Vague Britannique du cinéma des années 60 et Delaney devient alors, à tout juste 23 ans, l’une des plus célèbres et respectées écrivains de sa génération. Bien qu’elle travaille encore pour le théâtre avec The Lion in Love en 1960, la dramaturge ne produit plus aucune pièce pendant environ vingt ans, se consacrant à d’autres formes d’écriture. Elle commence par sortir une collection d’histoires courtes autobiographiques (Sweetly Sings the Donkey en 1963), scénarise quelques productions cinématographiques (Charlie Bubbles en 1968 et The Raging Moon en 1970) puis se tourne vers le petit écran (Did Your Nanny Come from Bergen? en 1970, St. Martin’s Summer en 1974 et Find Me First en 1979) et la radio (So Does the Nightingale en 1980 et Don’t Worry about Matilda en 1981). En dépit du succès critique de ses œuvres récompensées Dance with a Stranger (film – 1985) et Charlie Bubbles, Delaney ne retrouvera jamais le succès de ses débuts. Elle est néanmoins considérée comme un des principaux pionniers du Théâtre Moderne, mouvement artistique mené, dès 1956, par des auteurs connus comme Les jeunes gens en colère, et défendant farouchement un théâtre anglais tout neuf qui mettrait en scène les convictions et les désenchantements de la classe ouvrière.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1961 Un goût de miel Scénariste -