Nom de naissance Pierre Blanchar
Naissance
Philippeville, Algérie
Décès
Nationalité Français
Genre Homme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Né le 30 juin 1896 en Algérie française, l'acteur français Pierre Blanchar s'est essentiellement illustré dans le rôle du séducteur, registre dans lequel il n'a pas eu de véritable concurrent dans les années 20 et 30. Doté d'un visage d'une rare élégance, son regard fixe et impénétrable marque le public de l'époque.Pierre Blanchar souhaite devenir officier de la marine marchande, mais s'oriente rapidement vers les cours du Conservatoire d'art dramatique de Paris. Il en sort avec un second prix et monte de suite sur les planches de théâtre. Il est déjà, à la fin des années vingt, un comédien reconnu.En 1922, Pierre Blanchar tourne dans son premier long-métrage muet Jocelyn de Léon Poirier, d’après l’œuvre d'Alphonse de Lamartine. Il joue ensuite dans d'autres films inspirés d'œuvres littéraires: Aux jardins de Murcie (1924) et le très esthétique Capitaine Fracasse (1927) d'Alberto Cavalcanti, tiré du roman de Théophile Gautier. En 1928, il part en Allemagne pour le tournage du mélodrame romantique, Diane. Pierre Blanchar réussit tout à fait sa transition au cinéma parlant et rencontre même davantage de succès. Sa diction ciselée et son jeu parfaitement maîtrisé lui apportent une grande finesse. Très apprécié par le public féminin, il ne cesse de tourner à Paris et à Berlin, où les studios disposent de moyens techniques plus performants. En 1935, il joue le ténébreux et torturé assassin Raskolnikov dans Crime et châtiment de Pierre Chenal, interprétation récompensée par la Coupe Volpi au Festival de Venise. En 1937, il élargit son registre avec ses rôles d'avorteur borgne dans Un Carnet de bal de Julien Duvivier, ou de l'innocent dans L'Affaire du Courrier de Lyon de Claude Autant-Lara.Comme beaucoup de ses confrères, Pierre Blanchar poursuit sa carrière durant la Seconde Guerre mondiale et l’occupation allemande. Le public se souvient de lui en homme de devoir dans Pontcarral, Colonel d’empire (1942) et en Chevalier Lagardère dans Le bossu (1944). Grâce à ses succès, il est autorisé par les autorités occupantes à réaliser Secrets (1942) et Un seul amour, adapté d’un roman d'Honoré de Balzac, avec Micheline Presle. Mais ceux-ci tombent rapidement dans l'oubli. A l'été 1944, Pierre Blanchar est la voix-off du premier film documentaire produit par la Résistance, La libération de Paris. En 1946, il joue avec Michèle Morgan dans La symphonie pastorale de Jean Delannoy, d’après le roman d'André Gide. Dans Bataillon du ciel (1947), il interprète le capitaine Ferane, inspiré de la vie de Pierre Marienne, compagnon de la Libération. Tous deux travaillaient dans le cinéma avant la guerre et s'étaient rencontrés à cette occasion. Après la guerre, le comédien prend ses distances avec le monde du cinéma. Ses rôles s'étoffent et deviennent plus personnels, notamment dans Après l'Amour de Maurice Tourneur (1948) ou Docteur Laënnec (1949) de Maurice Cloche. En 1961, il tourne Le monocle noir de Georges Lautner, qui sera son dernier film.Si Pierre Blanchar n'a eu de cesse de s'investir dans le cinéma, il n'en oublie pas moins le théâtre. Sur les planches, il se fait notamment remarquer en tant qu'interprète de Marcel Pagnol, Marcel Achard, Henri de Monterland et Albert Camus. En 1960, il intègre également la Compagnie Renaud-Barrault.Pierre Blanchar décède le 21 novembre 1963 en région parisienne, d’une tumeur au cerveau, à l’âge de 67 ans.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Le secret d'une vie Acteur Lord ILLINGWORTH
2015 Secrets Réalisateur -
2015 Le diable en bouteille Acteur Lopaka
2015 Les bateliers de la volga Acteur BORZINE
2015 L'or Acteur BERTHIER François

Stars associées