Nom de naissance Jonathan Levine
Naissance (43 ans)
New York (Etats-Unis)
Nationalité Américain
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur, Scénariste, Réalisateur/Metteur en Scène
Avis

Biographie

Né à New York, Jonathan Levine passe la majeure partie de son adolescence plongé dans des univers artistiques assez particuliers : les films d’horreur et la musique hip-hop (genre musical qui influencera une grande partie de son parcours professionnel). Il commence à tourner des films alors qu’il n’a que 12 ans. D’orientation manifestement et définitivement artistique, il poursuit des études de cinéma et obtient un diplôme du programme d’Art et Sémiologie de l’Université Brown.Début 2001, il est embauché comme informaticien, et il rêve de pouvoir se payer une caméra. Mais ce travail ne lui convient pas et il répond volontiers à l’offre d’un ami qui lui propose d’être l’assistant stagiaire de Paul Schrader. Fan de longue date du réalisateur de L’exorciste au commencement, de Exorcist : the original prequel et de Etrange séduction, Levine saute sur cette occasion.pagebreakEn 2002, il rejoint, en tant que réalisateur, le conservatoire de l’American Film Institute à Los Angeles où il déménage. En 2004, il est embauché comme premier assistant du réalisateur Sam Esmail sur le tournage du film Deep down in Florida. La même année, il écrit et réalise, pour la fin de ses études, Shards. Le film reflète déjà l’univers sombre et spécial de Levine puisqu’il relate l’histoire d’un DJ hip-hop qui tente de se désintoxiquer. Le projet est vite remarqué et remporte notamment le prix du meilleur court métrage à l’American Black Film Festival et le prestigieux prix Richard P. Rogers Spirit of Excellence décerné par l’American Film Institute. La chaîne télévisuelle HBO, qui en a acquit les droits en 2006, le diffuse constamment cette année là.En 2005, le jeune réalisateur est à nouveau premier assistant, mais cette fois-ci sur le tournage d’un court-métrage ; Ravelling mis en scène par Todd Albright. Et en son nom propre, il réalise un documentaire dans le cadre de la campagne de promotion de Audi, Step ahead with A3. Pour cela, Levine a été sélectionné parmi un groupe de jeunes réalisateurs prometteurs. Intitulé Love Bytes, le film montre son auteur en quête d’amour, parcourant les Etats-Unis à la rencontre de femmes avec lesquelles il dialogues sur Internet. Love Bytes fut diffusé sur le site Internet d’Audi et que la chaine de télé A&E.pagebreakArrive ensuite Tous les garçons aiment Mandy Lane réalisé en 2006, premier long métrage de Levine (avec un petit budget) et écrit par un vieil ami du lycée. Le film, sombre histoire de meurtres autour d’une mystérieuse et angélique reine de bal, est présenté au Festival international de Toronto en 2006. Quant au casting, il réuni Amber Heard, Anson Mount et Michael Welch. Le projet demeurera, en dépit de son large et immense succès public, inédit en salles jusqu’en juillet 2008, date à laquelle il est diffusé sur les grands écrans aux Etats Unis.La particularité de Mandy Lane offre à Levine une place particulière dans le panorama cinématographique américain. En dépit de proposition de réalisation de films d’horreur à gros budget, l’artiste préfère prendre son temps, afin de coller au plus près du cinéma qu’il aime.Il s’impose en 2008 avec la réalisation de Wackness (La loose en français), projet dont il a commencé la scénarisation durant ses années d’études et pour lequel il sollicite et dirige une de ses idoles : l’acteur oscarisé Ben Kingsley(A.I. Intelligence Artificielle, Oliver Twist, Slevin). Ce long se situe à New York, au cœur de l’été 1994 et mêle les chemins d’un jeune lycéen dealer et de son psy, qu’il paye en grammes d’herbe. Le tout sur fond de deuil de Kurt Cobain, d’émergence du hip-hop et de procès d’O.J. Simpson. L’ado et le psy vont traverser l’été en rêvant d’aventures, de filles et espérant trouver un sens à leurs vies.Le film fait le tour des festivals internationaux et, en plus des nominations à des manifestations telles que l’Independent Spirit Awards 2009 (catégorie meilleur premier scénario) ou le Grand Jury Prize Dramatic, il remporte l’Audience Award au Festival du Film de Sundance.pagebreakEn 2011, le réalisateur revient avec 50/50 porté par Joseph Gordon-Lewitt et Seth Rogen sur le quotidien d'un jeune homme qui apprend qu'il a un cancer.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2019 Séduis moi si tu peux ! Réalisateur -
2017 Larguées Réalisateur -
2015 The Night Before : Secret Party Réalisateur -
2013 Warm Bodies Renaissance Réalisateur, Scénariste -
2011 50/50 Réalisateur -

Filmographie Série

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2016 I’m Dying Up Here Réalisateur -

Stars associées