Nom de naissance Irene Dunne
Naissance
Louisville, États-Unis
Décès
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Aspirant à une carrière de cantatrice, elle n'a pourtant guère réussi au théâtre, même dans la comédie musicale, malgré sa voix de soprano, quand la RKO lui confie un rôle dans le futile Leathernecking (E. Cline, 1930), puis dans Cimarrón (W. Ruggles, 1931), qui lui vaut d'être proposée pour l'Oscar. Dès lors, sa silhouette élégante et fine, son visage net et un peu froid, parfois son chant tendu vont lui permettre d'être la vedette de films de tous les genres. Une comédie de Lowell Sherman (Bachelor Apartment, 1931), avant celles de Léo McCarey (Cette sacrée vérité, 1937), de Tay Garnett (Quelle joie de vivre !, 1938) ou de Gregory La Cava (Unfinished Business, 1941) révèle l'aisance de son rythme et son sens de l'euphémisme. Elle donne une grâce un peu contrainte à des films musicaux : Un soir en scène (Sweet Adeline, M. LeRoy, 1935) ; Roberta (W. A. Seiter, id.) où elle chante Smoke Gets in Your Eyes avec beaucoup de nuances ; le Théâtre flottant (J. Whale, 1936) ; la Furie de l'or noir (R. Mamoulian, 1937). James V. Kern trouve en elle sa meilleure interprète féminine, la plus sensible au délié de ses ballades. Mais son jeu précis et sobre, sa retenue font d'elle la victime idéale du mélodrame : l'absence d'effets donne sa vraisemblance au personnage de l'amante sacrifiée dans Histoire d'un amour (J. Stahl, 1932) et de la malheureuse mère dans le Secret de madame Blanche (Ch. Brabin, 1933). En ce sens, son style s'accorde avec celui de Stahl, qui la dirigera encore dans le Secret magnifique (1935) et Veillée d'amour (1939), mieux qu'avec celui, plus affirmé, de John Cromwell, dont elle sera très souvent la vedette, mais parfois dans des rôles beaucoup plus actifs (Ann Vickers, 1933 ; Anna et le roi de Siam, 1946). Elle peut même tenir des emplois d'infirme sans mauvais goût, comme dans Symphony of Six Millions (La Cava, 1932) ou Elle et lui (McCarey, 1939), son interprétation la plus souple et la plus riche.La diversité de ses talents repose assurément sur son travail  on a vu quelque application dans le loufoque de Theodora devient folle (R. Boleslawsky, 1936) ou dans l'ironie de Mon épouse favorite (G. Kanin, 1940) , mais d'abord sur une noblesse simple de port et de mouvement, éminemment sensible dans des chroniques dont le charme doit beaucoup à sa présence : Mon père et nous (M. Curtiz, 1947) ; Tendresse (G. Stevens, 1948). Puis son apparence physique, jusqu'aux Blanches Falaises de Douvres (C. Brown, 1944), suffit à lui donner un aspect romanesque, vague, propice à la rêverie. Sans âge, elle devra se maquiller lourdement pour paraître le sien dans le Moineau de la Tamise (J. Negulesco, 1950). Enfin, tous ses gestes sont si clairement délibérés, ses expressions sont si réservées qu'on doit toujours supposer, toute proche, une vérité de l'âme.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Mon cow-boy adore Acteur Kay
2015 Les blanches falaises de douvres Acteur ASHWOOD Susan
2015 Roberta Acteur Stéphanie
2015 Coups de foudre Acteur CRANDALL Anne
2015 Veillee D'Amour Acteur LAWRENCE Helen

Stars associées