Nom de naissance Dany Carrel
Naissance (87 ans)
Tourane, Indochine française
Genre Femme
Profession(s) Actrice, Interprète
Avis

Biographie

Dany Carrel, de son vrai nom Yvonne Suzanne Chazelles du Chaxel, est une actrice française née le 20 septembre 1935 à Tourane au Viêt Nam.De père français, le Directeur Général des Douanes Aimé Chazelles du Chaxel, et de mère vietnamienne, Dany Carrel perd son géniteur dès l’âge de trois ans. Elle est alors placée à l'Institution Saint-Vincent de Paul à Louveciennes, puis retourne à Marseille, où elle se forme à la dactylographie et suit des cours au Conservatoire de Musique.Elle a quinze ans lorsqu'elle remonte à Paris et s'inscrit aux cours de théâtre de Madame Bauer-Thérond. Elle est remarquée au cours d'une audition publique par l'assistant du metteur en scène Henri Decoin. Il lui offre un petit rôle en 1953 dans Dortoir des grandes, en compagnie de Jean Marais, et elle adopte le nom de Dany Carrel.Elle n'obtient pas encore de grands rôles, mais elle joue dans La Cage aux souris deJean Gourguet en 1954, avec Raymond Bussières, et dans La Patrouille des sables de René Chanas.C'est aussi en 1954, sur le tournage du film Les Chiffonniers d'Emmaüsde Robert Darène, qu'elle rencontreMarcel Camus, avec qui elle entretiendra une liaison.En 1955, on la voit dans le film Les Grandes manoeuvresdu grand cinéaste René Clair, aux côtés du non moins grand acteur Gérard Philipe. Sa prestation dans ce film, où elle campe une jeune prostituée, sera encensée par la critique.La même année, Dany Carrel joue dans Les Possédées de Charles Brabant, et dans Des gens sans importance d’Henri Verneuil, avec Françoise Arnoul et Jean Gabin.C'est à nouveau sous la direction de René Clair qu’elle connaît un franc succès grâce au film Porte des Lilas, en 1956, avecPierre Brasseur. Elle y jouera le premier rôle pour la seule fois dans sa carrière au cinéma.L'année suivante, elle fait à nouveau sensation grâce à Pot-Bouille réalisé par Julien Duvivier. Elle y donne la réplique à Gérard Philipe, Danielle Darrieux,Jacques Duby et Anouk Aimée, et n'hésite pas à se dénuder, contrairement à de nombreuses actrices des années cinquante.L’année 1958 est marquée par la fin de son idylle avec Marcel Camus, mais aussi par son interprétation du personnage de Louise Kermelen dans le long-métrage dramatique de Charles Brabant, Les Naufrageurs. Elle tourne à nouveau pour Charles Brabant en 1961 pour le film Carillons sans joie.Les années soixante s'annoncent plus difficiles pour Dany Carrel avec l'arrivée des cinéastes de la Nouvelle Vague, aux yeux desquels elle est une actrice trop classique qui a joué pour des réalisateurs trop conformistes à leur goût.Elle se tourne alors vers le théâtre où elle retrouve le succès, s’illustrant en particulier dans la pièce Le système Fabrizzi d'Albert Husson, en 1963.Dany Carrel joue néanmoins dans de nombreux films, comme en 1966 dans Un idiot à Paris avec Jean Lefebvre, et en 1968 dans Le Pacha de Georges Lautner, aux côtés de Jean Gabin.Elle côtoie Romy Schneider dans L'enfer en 1964, film inachevé de Henri-Georges Clouzot, lui aussi snobé par La Nouvelle Vague. Elle retrouve le réalisateur en 1968 pour le tournage de La prisonnière.Elle joue également à plusieurs reprises pour Jacques Poitrenaud, notamment en 1963 dans Du grabuge chez les veuves et en 1964 dans Drôle de caïd.Après Le moulin des supplices en 1960, film d'épouvante de Giorgio Ferroni, et Les mains d'Orlacd’Edmond T. Grévilleen 1961, on la voit la même année dans Les Ennemis d'Édouard Molinaro.En 1965, André Cayatte la dirige dans Piège pour Cendrillon, qui sera un échec commercial malgré les critiques favorables.C'est à partir des années soixante-dix que Dany Carrel s'oriente définitivement vers le théâtre et la télévision, le cinéma ayant déçu ses espérances de notoriété et de renommée internationale. Elle prend part aux téléfilms La maison de marbre de Jacques Trebouta en 1977, Le féminin Pluriel de Marcel Camus, et Les nerfs à Vif d'Yves Ciampien 1982.Elle fait pourtant quelques apparitions sur le grand écran, comme dans Le bahut va craquer de Michel Nerval et dans Faut s'les faire ces légionnaires ! en 1980. En outre, elle coproduit le film RAS, réalisé par Yves Boisset, un des rares films traitant du sujet sensible de la guerre d'Algérie.En 1991, Dany Carrel publie ses mémoires aux éditions Robert Laffont sous le titre L'Annamite.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Ce Soir Les Souris Dansent Acteur Luce Arnel
1981 Faut S'Les Faire ... Ces Legionnaires Acteur Katia
1981 Le Bahut Va Craquer Acteur mère de Béatrice
1972 Trois Milliards Sans Ascenseur Acteur Lulu
1969 Clérambard Acteur la Langouste

Stars associées